Au moins 13 soldats syriens sont morts dans l’explosion d’un bus à Damas

Explosion bus à Damas

Au moins 13 soldats syriens ont été tués dans l’explosion d’un bus à Damas, a rapporté mercredi l’agence de presse SANA.

D’après une source du quartier général de la police de Damas, les terroristes avaient fait exploser deux engins explosifs posés dans un bus dans l’un des quartiers les plus fréquentés du centre-ville, à proximité du pont présidentiel, près de l’avenue Abu Rummaneh.

Un expert avait déclaré à la chaîne de télévision Al Mayadeen que l’attaque avait été perpétrée tôt le matin, lorsque de nombreux habitants de la capitale se rendaient au travail et que les écoliers et les étudiants se rendent en classe.

« Les ennemis de la Syrie souhaitent faire passer le message que des cellules terroristes opèrent dans la capitale et que la situation y est instable« , a-t-il noté. Cela vise à empêcher la réouverture des ambassades étrangères à Damas et l’établissement de liens avec les États arabes. »

Les sapeurs qui étaient arrivés sur les lieux ont désamorcé un autre engin explosif à proximité. Des militaires sont morts. Les rapports ne font pas état de victimes parmi les civils.

Le 4 août à Damas, un bus avec des militaires syriens a explosé près du dortoir de l’armée à proximité de Masakin al-Haras. Le chauffeur est mort, tandis que trois militaires ont été hospitalisés.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *