Next
Le courant électrique tue. Faisons-y attention

Cameroun: les femmes dénoncent le mariage des enfants

Cameroun: les femmes dénoncent le mariage des enfants

C’est dans le cadre de la 2e conférence des « Reines pour la paix » tenue du 10 au 12 juillet à Yaoundé.

Le Palais des Congrès de Yaoundé a abrité de mardi à jeudi, les travaux de la 2e conférence des Reines pour la paix internationale. Le thème : « Ensemble pour la protection des filles et le respect pour tous
Initiative de Women in Alternative Action Cameroon (WAA-Cameroon), ces assises ont réuni l’ensemble des reines et des femmes chefs traditionnels des dix régions du Cameroun.
Il s’agissait de débattre des diverses approches pour «honorer les jeunes filles dont on viole les droits en les donnant en mariage sans leur consentement », et « pour y mettre un terme », comme a indiqué Mme Alice Lima, présidente de WAA-Cameroon. L’ouverture des travaux a été marquée par l’exécution de l’hymne « Girls not brides ».
Puis, une adolescente a fait un plaidoyer dans lequel elle a adressé une supplication aux parents pour qu’ils donnent aux filles l’opportunité d’aller à l’école, une des voies

Le courant électrique tue. Faisons-y attention
de réussite dans la vie. Ensuite, le film « The vile » a été projeté. Il s’agit d’un court-métrage dans lequel une adolescente de 14 ans, donnée de force en mariage à un sexagénaire, meurt pendant l’accouchement.
Président cette rencontre, le Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie Thérèse Abena Ondoa a exploré les contours de ce problème, afin d’appeler à la prise de conscience de tout un chacun. « Unissons nos forces pour lutter contre les mariages précoces, les mariages forcés», a-t-elle déclaré.


Jean Jacques YAGBO

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac