Next

Cameroun - Comité de normalisation : C'est reparti pour six mois

Cameroun - Comité de normalisation : C'est reparti pour six mois

Nommé au mois de septembre 2017 pour un mandat de six mois, l’équipe à Dieudonné Happi devrait en principe achever sa mission aujourd’hui avec l’installation du nouvel exécutif fédéral.

Compte tenu des vicissitudes qui minent le football camerounais, l’instance de gestion provisoire n’a pas pu mener à terme la feuille de route à elle confiée par la Fifa. Six mois supplémentaires ont donc été accordés hier pour mener cette mission jusqu’au bout.


Prorogation - Cette fois doit être la bonne
Le mandat de l’équipe conduite par Me Dieudonné Happi a été reconduit hier jusqu’au 31 août prochain.
Six mois de plus accordés à Me Dieudonné Happi et Cie pour achever le processus de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). L’onction a été donnée hier par Veron Mosengo Omba, directeur de développement Afrique Caraïbes pour la Fédération internationale de football association, chef de mission. En principe, le mandat du comité de normalisation devait prendre fin ce jour. Mais, il a été ajourné. Ceci, jusqu’au 31 août 2018.
Pour assister à l’annonce officielle de ce

report du bail du comité de normalisation hier à Yaoundé, Me Dieudonné Happi n’a pas eu besoin de s’entourer de toute son équipe. L’avocat a individuellement représenté le groupe dont il à la charge. La viceprésidente, Me Marcelle Ambomo, ne sera aperçue qu’à la fin du point de presse. Côté ministère des Sports et de l’Education physique, aucune ombre de Bidoung Mkpatt ne sera vue au cours de ladite cérémonie, qui a duré moins d’une heure d’horloge.
Le patron des sports camerounais est représenté par le chef de la cellule de communication de ce département ministériel, Gabriel Nloga. Normal, l’équipe chapotée par Veron Mosengo Omba lui a rendu visite hier matin. C’est ainsi que l’information de l’ajournement du mandat du comité de normalisation est dévoilée à la presse. Six mois supplémentaires pour que l’équipe, qui a été au passage félicitée pour le travail abattu, achève sa mission. « La Fifa est fière du travail abattu par le comité de normalisation qui a tenu compte des contributions de tous les acteurs du football camerounais (…). C’est la Fifa qui nomme le comité de normalisation et c’est elle qui décide de la durée de son mandat », a indiqué Veron Mosengo Omba.
Désignés le 9 septembre dernier, les cinq membres avaient trois principales missions à atteindre : réécrire les statuts de la Fecafoot, organiser les élections et gérer les affaires courantes. Mais, l’échange avec la presse hier laisse croire qu’il y a encore beaucoup à faire. Car, dans le chapitre des raisons de cette prorogation, les émissaires de la Fifa citent deux facteurs : l’audit financier des comptes de la Fecafoot durant l’exercice de Tombi A Roko et de l’actuel comité de normalisation, et la revue de certains articles de la loi n°2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’organisation et la promotion des activités physiques et sportives au Cameroun.


Désiré Domo

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac