Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun - Politique: Garga Haman Adji refait l'actu

Cameroun - Politique: Garga Haman Adji refait l'actu

Le président de l’Alliance pour la Démocratie et le développement était hier face à la presse.

Garga Haman Adji, le président général de l’Alliance pour la Démocratie et le développement (Add), a décidé de rompre le silence ce 29 septembre 2016 sur un certain nombre de sujet d’intérêt national. L’ancien ministre de la Fonction publique qui a quitté le gouvernement en 1992 par démission a ouvert les grilles de son domicile hier au quartier Essos à une trentaine de journalistes. C’était dans le cadre d’une conférence de presse. 237online.com L’homme politique, par ailleurs membre de la Commission nationale anti-corruption (Conac) a abordé les sujets tels les accords de partenariat économiques (Ape), l’éducation, la santé, la réhabilitation du lac municipal de Yaoundé, le déblocage de 75 milliards F.Cfa par le chef de l’Etat pour offrir les ordinateurs aux étudiants des universités. Dans la seconde partie consacrée aux échanges avec les journalistes, le président général de l’Add, a parlé de la présidentielle de 2018, les forces et faiblesses

de l’opposition camerounaise et le système électoral en vigueur dans notre pays. Sur les Ape. Selon le président de l’Add, les accords de partenariats économiques entrés en vigueur depuis le 4 août 2016 dans notre pays constituent en réalité la suite de la colonisation européenne sur les pays africains comme le Cameroun. Il illustre sa réflexion dans le livre intitulé : « Le mal africain diagnostic et thérapie » qu’il a publié il y a dix ans aux éditions L’Harmattan. Selon Garga Haman Aji, ces Ape sont très nuisibles à notre économie.

Sur le plan éducatif et sanitaire
Le président général de l’Add pense que ce n’est pas normal que dans certains établissements scolaires plus de 80 élèves se retrouvent dans une même salle de classe comme on le voit aujourd’hui. « Si nous sommes arrivés à cette situation, c’est parce que le gouvernement n’ordonne pas les choses selon leur priorité. La construction des salles de classe est une priorité dans notre pays parce qu’il y a certaines localités où les élèves font suivent les cours en plein air. Le gouvernement doit réfléchir, sur les priorités et les programmer ensuite ». Sur le plan sanitaire, le président de l’Add fait savoir que les médecins sont mal payés, raisons pour laquelle ils exercent en clientèle privée. La conséquence est que dans les principales formations sanitaires publiques, les malades passent parfois trois jours sans pouvoir rencontrer un spécialiste. Il propose aux dirigeants de revoir à la hausse le salaire des professionnels de santé.

75 milliards pour offrir les ordinateurs aux étudiants
Au sujet de cette affaire, Garga Haman Aji s’interroge sur ce qu’il en sera pour les autres jeunes non-inscrits à l’université. 237online.com Au lieu d’offrir les ordinateurs aux étudiants, le président de l’Add propose par exemple la construction et l’équipement des cybers thèques dans les universités. Ces centres informatiques pour lui devront aidés les autres jeunes qui rejoindront les universités dans les prochaines années.

21 milliards F.Cfa pour le lac municipal de Yaoundé
Garga Haman Adji affirme que ce projet n’est pas pertinent dans un pays où les gens n’ont pas véritablement accès à l’eau et à l’électricité. Il précise qu’au lieu que c’est ce projet soit piloté par le gouvernement comme c’est le cas, il revenait plutôt à la Communauté urbaine de Yaoundé d’inscrire ce projet dans son plan d’action « Pourquoi dépenser 21 milliards .Cfa pour le lac municipal de Yaoundé et pourquoi pas pour le lac Baleng à l’Ouest », s’interroge-t-il.

Présidentielle 2018
« Si je suis en vie je serai candidat », a affirmé Garga Haman Aji hier. Le président de l’Add explique qu’il veut exécuter son programme politique en 2018. « Je n’ai jamais signé une alliance avec le Rdpc. Un parti politique doit toujours donner son de cloche sur tous les sujets d’actualité comme c’est le cas ce jour. La politique ne se fait pas dans la rue comme certains le font », ajoute-t-il. Interrogé sur sa participation démocratique au Cameroun, le président de l’Add rappelle qu’avant qu’il ne créée son parti politique, sa participation a commencé depuis l’année 1992 lorsqu’il était directeur de campagne de John Fru Ndi dans le Sdf. « Cette élection avait été gagnée par le Sdf même si les résultats de John Fru Ndi ont été attribués à Biya », expliquet-il. Le président de l’Add a également proposé que pour l’opposition camerounaise ne peut avoir une force que si l’élection présidentielle est à deux tours.

Prince Nguimbous

  • 2 commentaires pour cet article
  • pierre
    pierre

    ce sera bien que lors des presidentielles au cameroun les differents candidats mettent leurs programmes pour que les choses soient plus claires

    Fermer
    Fermer
    Voulez-vous signaler ce commentaire de pierre aux administrateurs du site?
  • abdou dieudonné
    abdou dieudonné

    Add est un homme politique, qui veulent le pays du cameroun sois veulent changé le chef état , par elletion 2018 ;en nvembre sois voter add par les votans presidentiel politique merci.

    Fermer
    Fermer
    Voulez-vous signaler ce commentaire de abdou dieudonné aux administrateurs du site?

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac