Next
Sport Pari 1xbet

Education : le Cameroun double son taux de scolarisation en 25 ans

Education : le Cameroun double son taux de scolarisation en 25 ans

Cette évolution saluée par les Nations Unies est le fruit de l’élargissement de l’offre publique et privée d’enseignement.

Depuis les années 2000, le taux d’alphabétisation des jeunes a dépassé la barre des 80 % au Cameroun. À titre comparatif, cette performance est nettement supérieure à celle de plusieurs pays de l’Afrique centrale tels que le Tchad. Ces informations sont contenues dans le dernier rapport de la Commission économique pour l’Afrique des Nations Unis (CEA) sur la transformation structurelle du Cameroun. Selon les données de ce document, l’accès au cycle primaire est universel pour toutes les catégories de la population dans toutes les régions, à part celles de la zone Nord. Le taux brut de scolarisation dans le primaire au Cameroun a doublé sur un quart de siècle, passant de 25,5 % à 50,5 % entre 1990 et 2012. A ce niveau également, la performance du Cameroun se situe bien au-dessus de celle du Tchad qui est de 22,4 %. En revanche, le Gabon avait déjà atteint le taux

de 53,3 % en 2002. Ainsi, bien que les progrès soient appréciables, « il y a encore des efforts à faire », indiquent les experts de la CEA.


L’évolution observée au Cameroun est le fruit de l’élargissement de l’offre publique et privée d’enseignement. « Pour améliorer la qualité de l’éducation et pallier les inégalités structurelles venant aussi bien de l’offre que de la demande de formation, le plan sectoriel de l’éducation prévoit d’accroître l’accès des élèves dans les filières scientifiques et technologiques, l’accès des jeunes filles dans les filières scientifiques et technologiques, ainsi que de renforcer l’enseignement des sciences par la création et l’opérationnalisation de dix lycées scientifiques d’excellence à l’horizon 2020 », propose la CEA. Une démarche que le Cameroun semble avoir entamé depuis quelques années avec la création des lycées spécialisés. D’ailleurs, certains sont déjà opérationnels. « Dans le cadre de sa politique de professionnalisation des enseignements et surtout de l’arrimage du Cameroun à l’agriculture de seconde génération, le gouvernement a créé un lycée technique et professionnel essentiellement agricole dans la ville de Yabassi dans département du Nkam, région du Littoral », explique-t-on au ministère des enseignements secondaires. Dans cet établissement professionnel créé en 2016 et qui s’étend sur 80 hectares pour un coût évalué à 8,5 milliards de FCFA, le Cameroun a voulu innover, intégrant des ateliers de transformation des produits agricoles. Une initiative qui pose les jalons de l’industrie de transformation, source de valeur ajoutée.
Le taux d’alphabétisation élevé indique que le pays a fait des progrès considérables au plan de la scolarisation des enfants. Au cours des 25 dernières années, le nombre moyen d’années de scolarisation a quasiment doublé, s’établissant à 6,1 en 2015, selon les statistiques consolidées de l’Unesco. Et pour la CEA, « le Cameroun doit poursuivre ses efforts d’éducation de sa population en vue de développer les ressources humaines requises pour porter les objectifs de diversification économique, d’industrialisation et de transformation ».


Olivier Bakole,cameroonblog

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac