Next
Sport Pari 1xbet

Le nombre d'abonnés de Camtel a reculé en 2016 de 18%, selon l'ART

Le nombre d'abonnés de Camtel a reculé en 2016 de 18%, selon l'ART

Au 31 décembre 2016, le Cameroun comptait 8,08 millions d’abonnés aux services Internet.

C’est ce qui ressort de l’Observatoire annuel 2016 du marché des communications électroniques de l’Agence de régulation des télécommunications du Cameroun (Art). D’après le document, « le nombre d’abonnés à Internet, toutes technologies d’accès considérées, a connu un repli de -4,24% au cours de l’année 2016 pour s’établir à 8,08 millions d’abonnés, soit une perte nette de 358 741 abonnés par rapport à 2015. Comme conséquence de ce repli, le taux de pénétration a régressé de -3,51 points pour s’établir à 35,71% ».
On apprend également de l’Art que le large bande mobile (GPRS/EDGE et 3G/4G), demeure le mode d’accès à internet privilégié des abonnés recensés puisqu’il comptabilise plus de 94,89% de l’ensemble du parc en 2016. Cependant, sa proportion recule de 3,23 points par rapport à son niveau de 2015. Le nombre d’abonnés internet mobile a connu une baisse de 7,4% en 2016, ce qui a entraîné la

régression observée sur l’ensemble du parc internet. En dépit de la restructuration intervenue dans le cadre de l’identification des abonnés dans le secteur, il y a lieu de relever que cette évolution ne devrait pas être considérée comme un mouvement structurel au regard de la flexibilité de l’accès à internet proposé sur mobile et des usages y afférents.
Les abonnements à internet auprès de l’opérateur du réseau fixe enregistrent une forte progression de 167,08% en 2016. Il en est de même des abonnés auprès des fournisseurs d’accès à Internet (FAI), majoritairement wimax, dont le nombre est en hausse de 123% en 2016. « Cependant, l’Art note que cette évolution contradictoire en comparaison à la situation relevée sur les accès mobiles est expliquée par le fait que les FAI ainsi que CAMTEL offrent dans une large partie leurs services d’accès à des entreprises. Il en découle qu’avec l’augmentation du nombre de câbles sous-marins à fibre optique et la mise en œuvre de la politique de l’Etat en faveur du développement de l’économie numérique, il soit plus facile pour les opérateurs économiques d’avoir recourt au service internet dans le cadre de leurs activités quotidiennes. C’est dans cette optique que l’on note que le nombre d’abonnés ADSL a plus que doublé par rapport à 2015 », explique l’Observatoire.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac