Next

Bénin: Talon rattrapé par ses affaires

Bénin: Talon rattrapé par ses affaires

Le chef de l'Etat est inquiété par un opérateur français pour nonrespect d'un contrat de transport d'intrants agricoles.

Enquête. La simple évocation dans notre précédente édition d'une mise en demeure de la société togolaise Wabco-Cotia à la société ivoirienne AF-CHEM Sofaco a suffi à mettre le feu au Palais de la marina, à Cotonou. Le 22 mars, dès le lendemain de la parution de cet article évoquant une sommation adressée à AF-CHEM Sofaco de restituer 570 millions F CFA (868 000 €), cette dernière a menacé Wabco-Cotia par un acte d'huissier de protestation. Dans ce document, AF-CHEM Sofaco, propriété de Patrice Talon au moment des faits survenus en 2011, indique tout ignorer de cette demande liée à une prestation de transport de produits phytosanitaires encaissée par ses soins, mais non effectuée. Elle menace parallèlement Wabco-Cotia de poursuites. Or la somme exigée par Wabco-Cotia a bel et bien été créditée, en janvier 2011, via trois chèques correspondant au préfinancement de l'opération. Le premier (n°1516276) de 190 millions F

CFA et le second (n° 0373951) de 180 millions F CFA proviennent de la Financial Bank Togo et d'Ecobank Togo. Ces chèques ont été crédités sur le compte personnel de Patrice Talon à l'agence Elite de la Bank of Africa-Bénin, à Cotonou. Un troisième chèque de 200 millions (n°1404028) émis par la Financial Bank Togo a été crédité pour le compte de l’actuel président béninois par Roger Dossou-Yovo, aujourd’hui intendant du Palais de la Marina. A suivre.


LC

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac