Next

Cameroun: Paul Atanga Nji fait le procès des sécessionnistes

Cameroun: Paul Atanga Nji fait le procès des sécessionnistes

En recevant vendredi dernier des chefs traditionnels libérés, le Minat a dévoilé la stratégie de réplique du gouvernement.

« Le chef de l’Etat a donné des instructions fermes à qui de droit pour que l’ordre soit rétabli et l’autorité de l’Etat sera rétabli dans les régions du Sud-Ouest et du Nord- Ouest. Les forces de défense et de sécurité ont également reçu pour consigne de protéger les populations et de traquer les terroristes et les remettre à la justice ».
C’est le message essentiel transmis vendredi, 3 août dernier par le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji. Il rassurait ainsi, au cours d’une réception organisée à Yaoundé, quatre des sept chefs traditionnels du Sud-Ouest et deux autres personnes libérés le 31 juillet dernier par les sécessionnistes. Ces derniers avaient été détenus en captivité pendant deux semaines avant d’être libérés moins de 24h après un ultimatum donné par le maire de Buea, Patrick Ekema.
« Au départ, la population de Buea dans le Sud- Ouest s’est réunie

pour demander la libération des chefs traditionnels mais, à la fin elle a été rejointe par l’ensemble des populations de la région et par la suite, nous leur avons donné 24h pour libérer leurs otages », explique le maire de Buea. En effet, ce kidnapping par les sécessionnistes est pour le Minat un acte de trop. Paul Atanga Nji affirme d’ailleurs qu’ils ont franchi le seuil de l’intolérance. « Ils ont kidnappé les chefs traditionnels, violé plus de 1450 jeunes filles âgées de 11 à 14 ans, tué les éléments des forces de maintien de l’ordre et empêché les enfants d’aller à l’école », énumère le ministre et de poursuivre : « les terroristes sont dans une aventure sans lendemain et vouée à l’échec ».
Le Minat annonce également l’arrestation et l’extradition au Cameroun de leurs financiers dans les jours à venir. « Ceux qui financent ces actes barbares bien qu’ils soient à l’étranger ont été clairement identifiés. L’avion qui a amené leurs acolytes du Nigéria les ramènera aussi au Cameroun. Ils ne pourront pas se cacher. Ils ont commis des offenses graves contre la République et tout un peuple », rassure-t-il
Les chefs traditionnels, ainsi que le maire de Buea, Patrick Ekema, avant leur départ de Yaoundé ont été reçus par le Premier ministre (Pm), Philemon Yang. A ces derniers, le Pm a demandé d’aller sensibiliser les populations et de convaincre les enfants enrôlés par les sécessionnistes de changer de camps.


Pascal Dibamou

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac