Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun: 2016, année noire pour la Bicec

Cameroun: 2016, année noire pour la Bicec

Les bons résultats commerciaux de la banque ont été dilués par la fraude. Conséquence : l’établissement enregistre une perte d’une vingtaine de milliards de francs CFA.

Pour la deuxième année consécutive, il n’y aura pas de partage de dividendes pour les actionnaires de la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec). C’est que la fraude découverte en février 2016 à considérablement obérée le résultat net. En 2015, l’impact de la magouille sur les performances de l’établissement bancaire a été de 8,6 milliards de francs CFA et en 2016, il sera de 26,017 milliards. De ce fait, la banque connaît un déficit important pour cet exercice. Dans leur rapport général présenté lors de l’assemblée générale du 31 décembre 2017, les commissaires aux comptes KPMG et Mazars chiffrent les pertes à 26,88 milliards de francs CFA. Mais la direction générale, qui indique que l’institution financière est encore en train de finaliser ses comptes, assure que le déficit ne devrait pas dépasser 23 milliards de francs CFA. Pour les mêmes raisons, le total du bilan

Sport Pari 1xbet
régresse de 7,7% passant de 747 milliards de francs CFA à 689 milliards. Il semble par ailleurs que l’impact de la magouille se soit fait ressentir sur l’image de la banque. Car alors que les dépôts du marché bancaire ont progressé globalement de 4% pour atteindre un encours de 3661 milliards de francs CFA au 31 décembre 2016, la Bicec, avec 15% de parts de marché, voit son encours de dépôts baisser de 4% par rapport à l’exercice 2015.

Perspectives
Mais n’eut été cette fraude, le résultat net de la Bicec aurait été positif. Car malgré la crise économique qui frappe les pays de l’Afrique centrale, «les performances des équipes commerciales ont permis d’améliorer les résultats commerciaux et financiers», indiquent les administrateurs de la banque. Selon ces derniers, le produit net bancaire (chiffre d’affaires) progresse de 2,7% par rapport à 2015 pour s’établir à 50,8 milliards de francs et le résultat brut d’exploitation reste stable à 20,2 milliards. Ce qui fait dire au directeur général de la Bicec que «la banque est solide». «On va continuer à avancer. Nous avons un groupe derrière nous. Le groupe BPCE fait 5,8 milliards d’euro (3800 milliards de francs CFA) de résultat net. Les résultats négatifs de la Bicec représenteront entre 0,5 et 0,6% des résultats net du groupe. Donc la fraude de la Bicec qui impacte les résultats de cette année à l’échelle du groupe c’est peu», relativise même Alain Ripert. Selon ses projections, la banque devrait en plus renouer avec les bénéfices dès cette année. «Nous devrions avoir en 2017 un produit net bancaire de l’ordre de 60 milliards de francs CFA contre 50,8 en 2016 et un résultat net largement positif car il devrait être, selon nos estimations, aux alentours de 10 milliards». Ce dernier assure par ailleurs que la Bicec respecte l’intégralité de ses ratios conformément à la recommandation de la Commission bancaire d’Afrique centrale.

Aboudi Ottou

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Ccere Cameroun