Next
Sport Pari 1xbet

Communiqué sur la visite du Président de la Commission de l'Union africaine au Cameroun

Communiqué sur la visite du Président de la Commission de l'Union africaine au Cameroun

Addis Abéba, le 16 juillet 2018: Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a effectué une visite officielle de 48 heures au Cameroun, du 12 au 14 juillet 2018. Au cours de son séjour, il a été reçu par le Président Paul Biya, avec lequel il a eu un long et substantiel échange de vues lors d’une rencontre en tête-à-tête suivie d’un déjeuner de travail.

Il a aussi rencontré le Premier ministre Philémon Yang et le Ministre des Relations extérieures Lejeune Mbella Mbella. Il a, en outre, visité les locaux qui abritent provisoirement le Rectorat de l’Université panafricaine, où le Ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, lui a officiellement remis la maquette du siège définitif qui sera construit par le Cameroun. Le Président de la Commission s’est, par ailleurs, adressé aux étudiants de l’Institut des Relations internationales du Cameroun, lors d’une rencontre à laquelle ont pris part des membres du corps professoral, du Gouvernement et du corps diplomatique accrédité au Cameroun. Cette adresse a porté sur le thème de l’intégration continentale et de la réforme de l’Union africaine au regard des défis que connaît présentement le système multilatéral.
Dans le contexte des décisions adoptées par la 31ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine, tenue à

Nouakchott les 1er et 2 juillet 2018, le Président de la Commission et ses interlocuteurs ont échangé sur différents volets de la mise en œuvre de l’agenda africain, avec un accent particulier sur l’intégration continentale. À cet égard, le Président de la Commission a salué la signature par le Cameroun de l’Accord sur la Zone continentale africaine de libre-échange et indiqué attendre avec intérêt leur ratification rapide - les autorités camerounaises se proposent de parachever le processus de ratification de l’Accord sur la Zone de libre-échange avant la fin de l’année. Il a exhorté le Cameroun à signer le Protocole sur la liberté de mouvement des personnes, le droit d’établissement et le droit de résidence et à se joindre, le plus rapidement possible, au Marché unique sur le transport aérien en Afrique lancé lors du Sommet de janvier 2018 et auquel 26 États membres sont déjà parties. Il a aussi exprimé son appréciation aux autorités camerounaises pour leur engagement en faveur de la réforme de l’Union africaine qu’atteste, entre autres, la mise en œuvre de la taxe de 0,2% sur les importations éligibles qui vise à assurer l’autonomie financière de l’Union africaine. La négociation d’un nouvel accord de coopération avec l’Union européenne, lequel se substituera à l’Accord de partenariat de Cotonou après son expiration en 2020, a également été abordée. Les discussions ont réitéré l’importance pour l’Afrique d’engager ces négociations dans l’unité, ayant en vue les décisions de l’Union africaine en la matière.
Les discussions avec le Président Paul Biya et les autres responsables camerounais ont aussi permis d’aborder les efforts de paix au niveau régional et continental, dans le contexte de l’objectif visant à faire taire les armes sur le continent à l’horizon 2020. Le Président de la Commission s’est réjoui des avancées faites dans la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram dans le cadre de la Force multinationale mixte qui regroupe le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad.
Le Président Biya et le Président de la Commission ont longuement échangé sur la situation qui prévaut dans le nord-ouest et le sud-ouest du Cameroun. Le Président Biya a évoqué les efforts entrepris par son Gouvernement pour régler la crise et réitéré sa détermination à œuvrer au retour rapide à la paix et à la sécurité, ainsi qu’à la promotion de la concorde entre tous les Camerounais. Pour sa part, le Président de la Commission s’est réjoui de la détermination ainsi exprimée par le Président Biya et salué les initiatives prises à cet égard, y compris le lancement d’un plan d’urgence humanitaire pour répondre aux besoins humanitaires sur le terrain. Réaffirmant l’attachement indéfectible de l’Union africaine à l’unité et à l’intégrité territoriale du Cameroun et son rejet du recours à la violence, il a appelé à un dialogue inclusif et engagé tous les acteurs concernés à privilégier cette voie pour une sortie de crise durable fondée le leadership et l’appropriation des acteurs camerounais et qui renforce l’unité du Cameroun dans le respect de sa diversité. L’Union africaine est disposée à accompagner tout effort déployé à cette fin, conformément aux responsabilités qui sont les siennes au terme de ses instruments pertinents.
En outre, et au regard de la situation humanitaire découlant de la crise, le Président de la Commission et les autorités camerounaises ont convenu de l’organisation d’une conférence d’appel de fonds pour mobiliser un soutien plus important à la mesure des besoins des populations affectées. Les modalités d’organisation de cette conférence seront discutées dans les délais les plus brefs possibles.
Le Président de la Commission a assuré ses interlocuteurs de l’engagement de l’Union africaine à accompagner du mieux qu’elle peut les élections prévues en octobre prochain. Cet accompagnement se traduira, entre autres, par l’envoi d’une importante mission d’observation électorale. Il a saisi l’occasion de ses entretiens pour lancer un appel à tous les acteurs politiques - de la majorité, de l’opposition et de la société civile - à conjuguer leurs efforts pour que ces élections se déroulent dans un climat apaisé et de concorde nationale.
Le Président de la Commission exprime ses sincères remerciements au Président Paul Biya et à son Gouvernement pour l’accueil particulièrement chaleureux qui lui a été réservé, ainsi qu’aux membres de sa délégation, et pour toutes les dispositions prises en vue du bon déroulement de sa visite.
Lors de sa visite, le Président de la Commission était accompagné par une délégation comprenant la Commissaire aux Ressources humaines, à la Science et à la Technologie, Sarah Anyang Agbor, et le chef de l’Unité chargée de la Réforme de l’Union africaine, Pierre Moukoko Mbonjo, ainsi que par d’autres hauts fonctionnaires de la Commission.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac