Next
Le courant électrique tue. Faisons-y attention

5ème tentative, 5èm échec : le Maroc n'organisera pas la Coupe du monde 2026

5ème tentative, 5èm échec : le Maroc n'organisera pas la Coupe du monde 2026

La coupe sera organisée par le trio Etats-Unis, Canada et Mexique.

Maroc : 65 votes :
Etats-Unis : 134
Abstention : 1
Pour l’édition 2026, la FIFA a décidé, pour la première fois, de faire voter toutes les fédérations nationales et tous les votes sont publics, et ce pour éviter toute tentative de corruption.
Les menaces du président américain Donald Trump ont sans doute payé, de nombreux pays arabe et africains acquis au Maroc ont finalement décidé de voter pour la candidature américaine.
Face à la candidature du trio USA-Canada-Mexique, le Maroc espérait créer la surprise jusqu'à la dernière minute. Il a finalement perdu dans la dernière ligne droite.
C’est la cinquième candidature ratée pour le royaume. Le pays aurait été le deuxième pays africain à accueillir la coupe du Monde, après l’Afrique du Sud en 2010. Avec seulement 65 votes en sa faveur, le pays se place loin derrière le trio États-Unis-Canada-Mexique, qui a récolté 134 votes.


Le courant électrique tue. Faisons-y attention

justify;">97% des Marocains derrière la candidature du royaume
Une solide délégation marocaine s’était déplacée pour l’occasion. On a notamment pu reconnaître Moncef Belkhayat, ancien ministre marocain de la Jeunesse et des Sports et membre du comité de candidature. Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et président du comité marocain pour l’organisation du Mondial 2026, a d’abord pris la parole pour plaider la cause : « Le Roi du Maroc, nos deux Parlements, notre société civile […] tout un peuple s’est engagé derrière cette candidature », a-t-il lancé.
Il a aussi rappelé les résultats d’un sondage, selon lequel 97% des Marocains étaient en faveur de la candidature du pays et loué l’implication nationale dans cette compétition avant d’être rejoint par Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football.


La « candidature d’un continent »
La candidature se voulait « africaine ». Daniel Amokachi, l’ancienne star du football nigérianne et Khalilou Fadiga, Sénégalais ex-joueur du Germinal Beerschot A, ont pris la parole en insistant sur ce point : « Votez pour un continent qui vous a donné les superstars qui jouent aujourd’hui dans le monde entier », a notamment lancé Daniel Amokachi.
C’est en effet sur les voix africaines que le Maroc comptait pour l’emporter. Quelques heures avant le vote, les Marocains ont appris que le Ghana ne voterait pas. Une répercussion dû aux récentes révélations sur la corruption de dirigeants et d’arbitres au Ghana. Le président de la Fédération de football du Ghana (GFA), Kwesi Nyantakyi, a annoncé vendredi 8 juin sa démission.
L’Arabie Saoudite semble avoir mené un intense lobbying jusqu’au bout en faveur de la candidature « United », par la voix du dirigeant de sa fédération, Turki Al Cheikh.


Voici la liste complète des pays qui ont voté pour le Maroc :
Albanie
Algérie
Angola
Biélorussie
Belgique
Brésil
Brunei Darussalam
Burkina Faso
Burundi
Cameroun
République centrafricaine
Tchad
Chine
Taipei
Comores
Congo
Congo (RD)
Côte d’Ivoire
Djibouti
Egypte
Guinée Equatoriale
Érythrée
Estonie
Ethiopie
France
Gabon
Gambie
Guinée-Bissau
Italie
Kazakhstan
Kenya
Corée du nord
Libye
Luxembourg
Macau
Madagascar
Mali
Mauritanie
Maurice
Pays-Bas
Niger
Nigeria
Oman
Pakistan
Palestine
Qatar
Rwanda
Sao Tomé e Principe
Sénégal
Serbie
Seychelles
Slovaquie
Sud Soudan
Somalie
Soudan
Swaziland
Syrie
Tajikistan
Tanzanie
Togo
Tunisie
Turquie
Ouganda
Yemen
Zambie

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page