Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun - Législatives et Municipales: Elecam hésite sur le taux de participation

Cameroun - Législatives et Municipales: Elecam hésite sur le taux de participation

Sani Tanimou avance le chiffre de 75 dans sept régions, tandis que Fonkam Azu'u indique que les conditions ne sont pas réunies.

Ce n'est peut-être pas encore un nouveau conflit d'intérêts entre le Directeur général des élections, Mohaman Sani Tanimou, et le président du Conseil électoral d'Elections Cameroon (Elecam), Samuel Fonkam Azu'u, mais les sorties respectives de l'un et l'autre après le double scrutin législatif et municipal du 30 septembre dernier peuvent d’ores et déjà attiser quelques curiosités. Les deux administrateurs électoraux ont visiblement du mal à accorder leurs violons sur le taux de participation à l'élection de lundi dernier. Le premier, Mohaman Sani Tanimou, a, au soir du scrutin, réuni la presse au siège d'Elecam. Il s'est visiblement empressé de rendre public le taux de participation dans sept des dix régions que compte le Cameroun: Adamaoua (80%), Centre (75%), Est (70%), Extrême-Nord (82%), Nord (85%), Ouest (75%) et Sud-ouest (75%). Calculette en main, ces chiffres situent bel et le taux de participation à environ 75% sur l'ensemble des sept circonscriptions,

comme l'a indiqué le Dg des élections lundi soir.

Au cours d'une autre conférence de presse hier, Samuel Fonkam Azu'u, lui, s'est plutôt montré prudent (ou hésitant) quant au chiffre avancé par son collaborateur la veille. Selon le président du Conseil électoral, toutes les conditions ne sont pas réunies pour publier le taux de participation, sans toutefois rejeter l'information donnée par le Dg des élections. Fonkam Azu'u n'a pas indiqué une date à laquelle pourraient être disponibles les informations relatives au taux de participation, invoquant l'éloignement et l'enclavement de certaines localités du pays. Toutefois, la loi ne prévoit aucune restriction sur la question de la publication des chiffres de participation. Sur le reste des opérations du double scrutin, le président Conseil électoral se félicite de ce que sur toute l'étendue du territoire, elles se soient déroulées dans la paix, le calme, la sérénité et la transparence. Il a tenu pour cela à remercier tous les acteurs du processus électoral, de même qu'il a promis que l'institution dont il a la charge «fera une évaluation sans complaisance de l'ensemble des opérations électorales et mettra en place pour les scrutins futurs, des conditions d'amélioration des aspects qui restent à parfaire».

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac