Next

Cameroun - Candidature de Paul Biya : Les fils du Mfoundi s'unissent derrière Paul Biya

Cameroun - Candidature de Paul Biya : Les fils du Mfoundi s'unissent derrière Paul Biya

Sous la houlette du délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé, ils ont organisé un meeting très couru à l’esplanade de l’Hôtel de ville du siège des institutions pour appeler le président de la République à présenter sa candidature.

Annoncé avec pompe, la réunion politique du samedi 02 juin 2018 sur l’esplanade de l’Hôtel de ville de Yaoundé a tenu toutes les promesses des vissées de coulisses. D’abord le lieu choisi : place Hôtel de ville et non la permanence du parti du Mfoundi au lieudit Vallée de la mort. Ensuite, la participation de l’élite Rdpc du Mfoundi, département qui abrite Yaoundé la capitale du Cameroun. Ici, toutes les filles et tous les fils parmi ceux que le département compte comme têtes couronnées ont marqué de leur présence le rendez-vous. Sous la direction du délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé et chef de la délégation permanente départementale du Comité central du Rdpc pour le Mfoundi, Gilbert Tsimi Evouna, l’élite locale s’est investie pour une mobilisation des grands jours au niveau des sept sections du parti au pouvoir.
A côté des retrouvailles souhaitées par les principaux

dirigeants et figures de du département, ce que Jean Marie Abouna a appelé «le méga meeting» avait pour principal objectif d’appeler à la candidature du président Paul Biya pour la prochaine élection. Les militants et sympathisants du Mfoundi ont massivement répondu par l’affirmative à cette initiative. Et le président de la section hôte n’y est pas allé de mains mortes. D’entrée de propos, Jean Marie Abouna, au nom de ses collègues des six autres sections, a sollicité le concours de l’assistance pour y arriver. Rappelant que c’est en effet en ces lieux, autrefois Place de l’Hippodrome que fût proclamé le 1er janvier 1960, par le premier président de la République du Cameroun, la phrase désormais célèbre: Le Cameroun est libre et indépendant ».


Coexistence pacifique
Parmi les présences particulièrement remarquées, celle du secrétaire général adjoint du Comité central du Rdpc, Hamadjoda Adjoudji, représentant personnel du secrétaire général Jean Nkuete. Mais aussi de nombreux membres du gouvernement venus des autres départements de la région du Centre. A leurs côtés, des parlementaires. Tous étaient à l’écoute des nombreux orateurs: la présidente de la section Ojrdpc du Mfoundi VII, le représentant des chefs traditionnels du Mfoundi, la présidente de la section Ofrdpc du Mfoundi III, etc. Pour tous, Yaoundé est une ville cosmopolite.
Hospitalière et accueillante, elle porte fièrement son nom de ville-carrefour. Ils ont donc pour ainsi dire, appelé plus qu’hier, à la coexistence pacifique. Un des piliers du programme politique du chef de l’Etat, Paul Biya. Suffisant pour qu’ensuite, la réunion esquisse un bilan du mandat du président de la République. Véritable transition pour demander en fin de compte aux populations de se mobiliser derrière lui pour un autre mandat de sept ans. Mais avant, il faut déjà lui demander de poursuivre son oeuvre à la tête de l’Etat. Pour y parvenir, la seule motion de soutien ne suffirait pas. Mais une plus grande symbolique: l’appel à la candidature du chef de l’Etat pour l’élection présidentielle prévue au Cameroun au cours de cette année 2018. Car pour le Mfoundi, hier, comme aujourd’hui et demain «Paul Biya est l’homme de la situation».
Un tel acte ne pouvait être posé que dans un espace qui abrite les services de l’Hôtel de ville de la capitale camerounaise. Une place forte qui sert de cadre aux événements à la symbolique forte. Et le meeting, très couru de samedi dernier en était. Tant par le nombre que par la qualité des participants. Gilbert Tsimi Evouna entouré de tous les membres du gouvernement originaires du Mfoundi, a lu la motion de soutien adressée au président de la République. Parallèlement, ils ont adressé un message à l’endroit de la jeunesse du Mfoundi pour ses bonnes dispositions à pratiquer le vivre ensemble. Surtout que le président de la République repose ses espoirs de de dynamisme sur les jeunes et les femmes qu’il veut voir bénéficier de ses actions les plus pertinentes.
Le Mfoundi a enfin, appelé à un retour à la paix sur l’ensemble du territoire national et particulièrement dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, et invité au respect de la liberté des populations camerounaises «à qui il revient de choisir leurs dirigeants en toute transparence». Un message sans équivoque.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac