Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun : voici comment conserver vos légumes sans dépenser

Cameroun : voici comment conserver vos légumes sans dépenser

Malgré l’alternative que constitue la production maraichère, la saisonnalité des produits agricoles au Cameroun demeure un inconvénient pour les ménagères, mais qui peut être contourné par des méthodes de conservation dont le séchage.

Avec quelque 2000 FCFA, l’on s’achète un cageot de tomates pendant la saison des récoltes, on ne débourse pas moins de 12000 FCFA pour s’offrir la même denrée dans la période où elle n’est pas produite. Toute chose qui n’est pour contenter la ménagère qui en a constamment besoin, mais qui ne dispose pas toujours de ressources conséquentes pour se ravitailler au quotidien. Il devient donc intéressant de parler techniques de conservation des denrées. Il existe en existe plusieurs à l’exemple de la lacto-fermentation, la stérilisation Ultra Haute Température, le séchage dont nous parlerons amplement. C’est l’une des méthodes de conservation les plus faciles et peu couteuses à réaliser dans un cadre domestique. Il consiste à déshydrater le produit pour éviter les moisissures et autres proliférations de bactéries, tout en conservant les propriétés et le goût de celui-ci. Le résultat est un produit inaltéré qui se conserve sans danger sur

Likebets
des périodes considérables aux produits frais.


La démarche
C’est l’une des méthodes de séchage des plus simples. Elle est applicable à la majeure partie des légumes et rhizomes d’assaisonnement. Après avoir lavé et rincé à grandes eaux le légume (le produit à être séché), les découper finement (pour réduire le temps de séchage), une fois découpés, les étaler sur une surface plate et aride ; dans des plateaux, sur une tôle ou encore sur une bâche et placer le tout dans un angle de la maison. Il est important de ne pas hésiter à suivre le rayonnement du soleil tout au long de la journée; selon le produit et l’intensité du soleil, le séchage peut prendre 1 ou plusieurs jours, il faut donc se rassurer que les lamelles sont vraiment sèches (craquantes à la casse). Une fois séchés, chacun selon l’utilisation prévue peut choisir soit de mettre tel quel le produit séché dans des bocaux étanches ou encore écraser le produit avant de le mettre en bocal. Dans un cadre général, certains produits tels que la tomate, le gingembre, le curcuma, le piment, et bien d’autres seront plus intéressants sous forme de poudre; par contre des produits comme le basilic, le persil, la citronnelle, les légumes divers entre autres seront mieux utilises en l’état.


El l'or, 237online.com

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac