Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun - Aminatou Ahidjo: le pouvoir de la femme politique

Cameroun - Aminatou Ahidjo: le pouvoir de la femme politique

Grâce au travail entrepris par la fille de feu le président Ahidjo en faveur du Rdpc, les formations politiques concurrentes ont broyé du noir face au parti au pouvoir.

La défaite prédite au Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais ??Rdpc-dans les régions du Grand Nord n'aura finalement été qu'une vue de l'esprit. Des analystes politiques du dimanche prétextaient pourtant que les arrestations de Marafa Hamidou Yaya et par la suite celle de Iya Mohamed avaient profondément mécontenté les populations de cette partie du pays et comme revanche, elles attendaient manifester leur courroux à travers un vote sanction contre le parti gouvernant.

A cette réflexion aux allures d'instrumentalisation, est venu s'ajouter le contenu acerbe de la septième lettre de Marafa aux «électeurs et candidats». Le célèbre prisonnier mettaient en avant les «nombreuses raisons objectives et évidentes de ne pas aborder ce scrutin avec conviction ou enthousiasme: les dysfonctionnements d'Elecam et les multiples reports sans motif réel de la date des élections; le mode de désignation des candidats par certains partis, qui revient à instituer une quasi-vénalité des

charges; enfin, et surtout, le sentiment que l'issue est jouée d'avance et ne sera porteuse d'aucun changement pour le pays...»

Les résultats sont tout autre. En attendant leur officialisation, les tendances publiées par le journal régional L'?il du sahel de la semaine dernière laissent voir que l'Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès ??Undp- ne s'en tire qu'avec trois sièges de députés. Un dans l'Extrême nord, un dans le nord et l'autre dans l'Adamaoua.

Cette formation politique était pourtant présentée comme celle qui tirerait grand avantage du prétendu courroux généré par les incarcérations ci-dessus évoquées. Mais elle aura cependant le mérite de se poser en deuxième position des forces politiques en présence dans le Grand Nord.


Réconciliation

Même le parti d'Issa Tchiroma Bakary, le Front National pour le Salut du Cameroun ??Fnsc- ne s'en tire pas mieux. Aucun de ses candidats du Grand Nord ne siégera à l'Assemblée nationale au cours de la législature prochaine.

C'est vrai que l??entrée en campagne de l'ex-ministre Haman Adama nouvellement libérée après quatre années de privation de liberté, aura joué en faveur du Rdpc. Toutefois, il est à noter que l'implication d'Aminatou Ahidjo dans des équipes de campagne du parti au pouvoir a été d'un apport certain. Le Rdpc reste le parti majoritaire dans le Grand Nord que se soit dans la députation que dans les conseils municipaux.

En attendant de voir sur quoi porteront les prochains chantiers politiques et sociaux d'Aminatou Ahidjo, on retient déjà qu'elle aura posé une action louable et réussie dans le sens de cette réconciliation longtemps souhaitée entre sa famille et le pouvoir en place.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac