Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun - Coin du droit: Divorcer à distance en droit camerounais

Cameroun - Coin du droit: Divorcer à distance en droit camerounais

Je me présente Monsieur Noah Ch. et je viens auprès de vous pour m'informer afin de lancer ma procédure de divorce.

En effet, je me suis marié avec ma femme en août 2010 à la mairie de Loum puis je L ai emmené avec moi à Libreville au Gabon où je venais d’être affecté. Je tiens à mentionner qu elle m'a été donnée par mon papa. Quatre semaines après notre mariage, ma femme m'a fait savoir qu'elle ne m aime pas et qu elle n arrive pas à m aimer parce qu' elle continue d aimer le père de son second enfant. Rappelons qu elle a eu 2 enfants avant que je je ne l’épouse.
En 8 mois nous avions eu trop de problèmes conjugaux jusqu au jour où elle a quitté la maison pour partir Le 13 Mai 2011. Sans avoir fait l abandon de foyer j ai dû quitté le Gabon 3 mois après son départ pour m installer en France depuis août 2011. Au jour d'aujourd’hui nous sommes

sépares depuis plus de 6 ans Sans contact. Nous avions signé le régime monogamie biens communs.
Alors quels conseils pouvez vous me donner pour divorcer de ma femme à distance car je ne veux plus jamais la voir. Merci d avance pour votre réponse.
Monsieur Noah Ch.

REPONSE A MONSIEUR Monsieur Noah Ch.
Avant de commencer en droit Camerounais on ne divorce pas à distance. Cela va se passer à Bangangté lieu de la célébration de votre mariage.  Vous devriez commencer par faire établir un procès-verbal constatant l’abandon de foyer. Dans le but d’avoir plus de causes pour le divorce, vous devriez chercher à savoir si elle vit avec ledit père de son second enfant ou avec un autre homme. Besoin d'aide juridique ? Contactez nous à info@237online.com ou appelez le 237.242113542 Là en plus de l’abandon de foyer il y aura adultère qui est une cause péremptoire ou obligatoire de divorce (article 230 du code civil). En plus de cela vous pourriez aussi invoquer une cause dite facultative à l’instar des injures. Oui le fait de vous dire qu’elle ne vous aime pas pourrait dans une certaine mesure  constituée une injure. Selon les dispositions de l’article 307  du code pénal l’injure est le fait pour une personne, d’user à l’encontre d’une autre, d’une expression outrageante, d’un terme de mépris ou d’une invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait. Cette qualification peut en effet être retenue pour un manquement quelconque de l’époux à ses devoirs légaux et moraux résultant du mariage. Par exemple : le manquement de l’un des époux et tout spécialement du mari, à l’obligation de contribuer aux charges du mariage, le fait pour l’un des époux de ne pas apporter du soin à son conjoint ; le manquement au devoir de cohabitation, le refus de relations sexuelles, le défaut de respect et considération ou l’indifférence pour la personne de l’autre conjoint ; les scènes et propos injurieux qu’ils soient commis en public ou en privé. ( ce qui est en gras concerne votre cas). Si la plupart de ces éléments concordent avec votre situation votre dossier sera concret pour un bon divorce.  Pour plus d’information n’hésitez pas à nous contacter.

Besoin d'aide juridique ? Contactez nous à info@237online.com ou appelez le 237.242113542

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac