Next
Le courant électrique tue. Faisons-y attention

Cameroun-Œuvre sociale : L'entreprise Fipcam fait don de deux cases de santé communautaires équipées dans l'arrondissement de Dja, région de l'est

Cameroun-Œuvre sociale : L'entreprise Fipcam fait don de deux cases de santé communautaires équipées dans l'arrondissement de Dja, région de l'est

C’est le vendredi 25 mai 2018 qu’a eu lieu l’inauguration officielle des deux cases de santé communautaires offertes aux populations riveraines de l’unité forestière d’aménagement N°10 045, attribuée à la société fipcam, dans la région de l’est, au Cameroun.

Ces dons hautement salutaires viennent résoudre l’épineux problème d’éloignement des infrastructures sanitaires de base auquel les populations de cette localité était, jusqu’ici, confrontées.
Sur instructions du préfet du département du Haut-Nyong, Monsieur MBOKE GODLIVE NTUA, la cérémonie de remise des clés a été présidée par Monsieur SANGWA TCHALLA, sous-préfet de l’arrondissement de Dja, en présence de nombreuses autres autorités administratives et traditionnelles.
Monsieur le sous-préfet, pendant la tenue de la séance de travail, a tenu à adresser ses félicitations à la société fipcam dans la mise en œuvre de sa politique sociale en faveur des populations. Il a relevé que cette entreprise citoyenne s’illustre, depuis plusieurs années, par la réalisation des œuvres sociales durables et utiles pour les générations présentes et futures. Il a également exhorté les populations riveraines à mettre sur pied, de commun accord avec l’administration compétente et la mairie, un cadre qui facilite le fonctionnement effectif de

Le courant électrique tue. Faisons-y attention
ces infrastructures.
La fipcam, quant à elle, a tenu à remercier tout particulièrement son équipe de techniciens qui a su œuvrer selon les règles de l’art.


 Le matériel d’équipement solennellement présenté était composé de lits d'hospitalisation complets et solides équipés de potence, des tables d'examen, des microscopes binoculaires pour divers examens, des pèses personnes, des tensiomètres mécaniques, des glucomètres, des stéthoscopes, des boites de petite chirurgie, des plateaux, des tables, des chaises, et des bancs pour l’accueil des patients.


A travers leurs représentants, les populations ont exprimé leurs gratitudes infinies à l’endroit de la société bienfaitrice, interpellant particulièrement le responsable de cette entreprise, Monsieur Stéphane Muller. Et pour manifester distinctement leur joie, elles ont ponctué la cérémonie, jusqu’à sa clôture, par de rythmiques danses traditionnelles.


Maurice Enongal

  • 1 commentaires pour cet article
  • Benoît Nkengue
    Benoît Nkengue

    Bien

    Fermer
    Fermer
    Voulez-vous signaler ce commentaire de Benoît Nkengue aux administrateurs du site?

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac