Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun : Les sécessionnistes sont-ils soutenus par les Occidentaux ?

Cameroun : Les sécessionnistes sont-ils soutenus par les Occidentaux ?

Les pays d’Europe et d’Amérique laissent se dérouler sur leur territoire des levées de fonds destinées au financement des groupes armées séparatistes.

C’est devenu une vérité de Lapalisse : la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun est instiguée et nourrie depuis l’extérieur. «Nous, Américains, tenons très à cœur le premier amendement à la Constitution américaine, qui protège la liberté d’expression. Mais nous condamnons les discours de haine et les appels à la violence, comme ceux qui émanent d’une infime minorité d’individus nés au Cameroun vivant aux États-Unis», reconnaissait Peter Henry Barlerin, l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun le 11 mai dernier, lors de la remise d’un don de deux aéronefs à l’armée camerounaise. Un aveu qui avait inspiré ce commentaire au ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense :«Le gouvernement camerounais se réjouit de votre condamnation publique en direction de l’opinion nationale et internationale des activistes, dont les donneurs d’ordre du mouvement sécessionniste auquel notre pays fait face en ce moment, sont tapis

Likebets
à l’étranger, en Amérique et en Europe où ils procèdent à des levées de fonds pour venir porter la déstabilisation au Cameroun ».


Par la suite, Joseph Beti Assomo avait lancé cet appel : «Nous comptons sur la coopération active de nos amis pour que leur pays ne serve pas de base de conception, d’endoctrinement, de collecte de fonds pour venir déstabiliser le Cameroun». Un appel qui peine jusqu’ici à être entendu. Pourtant, «si la diaspora camerounaise finance davantage les sécessionnistes… alors oui, on peut s’attendre à ce que le mouvement prenne de l’ampleur», soutient le politologue Hans De Marie Heungoup, chercheur pour International Crisis Group, dans une interview au journal La Croix. Est-ce le souhait des puissances occidentales ? Encore que les capacités des sécessionnistes sommes toutes, seraient aujourd’hui au-dessus des fonds rassemblés par la diaspora, toute chose qui fait germer des suspicions d’une autre mainmise financière. Des photos montrent des combattants qui se pavanent avec des RPG ; qui finance les terroristes, qui assure leur logistique, c’est la question qui brûle actuellement les lèvres. Pour certains chercheurs, la stratégie de certains pays occidentaux consiste à semer le chao dans des pays afin de faire main basse sur leurs ressources naturelles comme on l’a par exemple vu en Irak.
Dans cette stratégie, l’homme à abattre est évidemment le président Paul Biya, dont le multilatéralisme dérange. Un choix assumé qui a fait dire au chef de l’Etat que « le Cameroun n’est pas la chasse gardée de personne». La diplomatie camerounaise est en effet au service de sa population. Les choix des coopérations s’opèrent sur la base de leur rentabilité et de leur plus-value sur la vie des populations camerounaises. C’est cette philosophie qui encadre la riche coopération que le Cameroun entretient avec la Chine. Une coopération jugée exemplaire au regard des retombées. Ces dix dernières années, Pékin a injecté plus de 3000 milliards de francs CFA au Cameroun. Ce que très peu de partenaires ont fait jusqu’ici.


Pierre Ngom, cameroonblog

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac