Next

Cameroun: L'artiste plasticien Rostand Kouam Pokam dévoile ses oeuvres à l'Institut français de Yaoundé

Cameroun: L'artiste plasticien Rostand Kouam Pokam dévoile ses oeuvres à l'Institut français de Yaoundé

La forte pluie qui a arrosé la cité capitale jeudi dernier, n’a pas empêché les amoureux d’arts plastiques de se régaler grâce au vernissage de «L’esthétique de la couleur ».

Cette série de tableaux exposés à l’Institut Français du Cameroun antenne de Yaoundé est l’œuvre de Rostand Kouam Pokam. Pour cet artiste plasticien âgé de 27 ans, la culture c’est d’abord la couleur. Il a ainsi exposé une quinzaine de toiles, divulguant au monde son amour pour les tons colorés. « L’esthétique de la couleur » a été dévoilée sous toutes ses coutures, bien que durant le vernissage, l’artiste se soit référé aux œuvres de « son cœur ». A l’instar des tableaux baptisés « Le retraité » et « Le trio ».
D’après le plasticien, ce travail est l’aboutissement d’une recherche menée en milieu urbain.
Conceptualiser les logiques de complémentarité semble être sa problématique. Pour Rostand Kouam Pokam, ses œuvres n’ont pas un sens narratif, car il ne se cantonne pas à la parlotte, mais s’attache à la vue. Partant du fait que la couleur est

Likebets
attrayante pour les yeux, il peint des tableaux digestes pour le regard du public.
La couleur est un élément morphologique qui lui permet d’enfreindre les lois de composition de la nature sur un tableau. La majeure partie des œuvres exposées sont confectionnées à partir de la technique acrylique sur toile, et le format utilisé est celui de 150x100 cm. C’est à travers la couleur que le peintre fait le récit de son environnement.
Cette explosion de tons est capable d’atténuer la tristesse se dégageant de certaines œuvres les plus tristes. A titre illustratif, on peut citer la toile intitulée « Le retraité ». On ne peut s’empêcher de la regarder, même si elle retrace les vicissitudes d’un ancien travailleur dans la société. « La forme qu’épouse une œuvre d’art plastique n’est qu’un adjuvant ; l’objectif c’est la couleur », confie-t-il. L’objectif de Rostand Kouam Pokam consiste alors à trouver un équilibre dans un environnement de couleurs. A découvrir jusqu’au 31 octobre prochain à l’IFC de Yaoundé.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac