Next
Le courant électrique tue. Faisons-y attention

Cameroun: La France dresse la carte des zones dangereuses « fortement déconseillées » à ses ressortissants

Cameroun: La France dresse la carte des zones dangereuses « fortement déconseillées » à ses ressortissants

Les voyages dans toute la région de l’Extrême-Nord à l’exception de Maroua, les zones frontalières au Nigeria et à la Centrafrique ainsi que le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du pays, sont fortement déconseillés aux ressortissants français.

Dans sa note aux voyageurs valable ce lundi, 02 avril, l’ambassade de France au Cameroun dresse la carte des zones géographiques où ses ressortissants devraient éviter de se rendre. Les parties du pays ciblées sont classées en trois catégories que sont les zones rouge, orange et jaune.
La zone rouge concerne toute la région de l’Extrême-Nord (à l’exception de la vile de Maroua), l’ensemble des frontières avec le Nigeria, le Tchad et la République centrafricaine (notamment, les routes reliant Yaoundé à Ngaoundéré via Garoua-Boulaï, Garoua et Ngaoundéré à Moundou (Tchad) via Touboro, ou encore Bertoua à Yokadouma), ainsi que le Sud-Ouest (Le parc national de Korup, les axes de circulation Kumba – Ekondo Titi – Mundemba et Ekok – Mamfé). Toute cette partie du pays est « fortement déconseillée » aux Français du fait d’incursion de groupes terroristes ou criminels. Ceux-ci doivent recourir à une escorte militaire au cas où

Le courant électrique tue. Faisons-y attention
ils doivent ils doivent s’y rendre.
Pour ce qui est de la zone orange, elle concerne les régions du Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et les départements de la Vina et Mbéré dans l’Est de l’Adamaoua. Les Français ne devraient s’y rendre que pour des raisons impératives et observer quelques règles de sécurité : « respecter les couvre-feux décidés par les autorités, se tenir à l’écart des rassemblements ou manifestations, solliciter une escorte de la gendarmerie ou du Bir… »
La zone jaune, quant à elle, est jugées moins dangereuse. Ce, quoique l’ambassade appelle ses citoyens à s’y montrer vigilants. Ce sont les départements du Mayo Banyo, Djerem, du Faro-et-Dea, Ngaoundéré, Garoua.


 

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac