Next
Sport Pari 1xbet

Multiculturalisme: Il faudra 8 230 enseignants pour l'apprentissage des langues nationales

Multiculturalisme: Il faudra 8 230 enseignants pour l'apprentissage des langues nationales

Ces estimations sont faites par les responsables du département de Langues et cultures camerounaises de l’Ecole normale supérieure (ENS) de Yaoundé.

Le besoin est énorme et il faudra du temps pour le combler. Au rythme actuel de 20 enseignants tous les trois ans, il faudra au moins 50 ans pour atteindre le nombre de 8 230 enseignants à déployer dans les lycées et collèges du Cameroun. C’est le diagnostic que dresse le Pr. Zachée Denis Bitjaa Kody, le Chef de département de Langues et cultures camerounaises à l’ENS de Yaoundé. Face à la demande de plus en plus croissante d’enseignants de langues et cultures camerounaises (LCC), ce dernier semble avoir une solution. « Je pense que pour combler progressivement le vide en matière d’enseignants de LCC, l’on doit augmenter le nombre d’admisdans la filière. Passer par exemple de 20 à 45 places pour un début. Aussi, il faut créer la filière langue et culture nationales dans les Ecoles normales de Bambili et de Maroua en vue de multiplier rapidement le

Sport Pari 1xbet
nombre d’effectifs d’enseignants », propose le Pr. Zachée Denis Bitjaa Kody. En effet, le département de Langues et cultures camerounaises a été créé en octobre 2008. Il a pour mission la formation des enseignants qualifiés en vue de l’introduction du patrimoine linguistique et culturel camerounais dans les programmes des collèges et lycées d’enseignement secondaire. « Les enseignements de cette série dotent l’élève-professeur de connaissances linguistiques, culturelles et méthodologiques nécessaires à l’enseignement de sa langue maternelle et des pratiques culturelles camerounaises, aussi bien dans les classes du premier cycle que du 2nd cycle de l’enseignement secondaire public, afin de former des Camerounais enracinés dans leurs cultures et ouverts au monde », explique le Chef de département de LCC à l’ENS de Yaoundé. Au cours de sa formation à l’ENS, l’élève de la filière LCC reçoit une formation professionnelle comprenant des cours théoriques de linguistique générale (phonétique, phonologie, morphologie, syntaxe, sociolinguistique), des cours de linguistique appliquée (alphabet, orthographe, grammaire en une langue camerounaise), des cours théoriques de culture (anthropologie culturelle, arts, littérature africaine orale et écrite, croyances, us et coutumes). Les cours de culture appliqués à une communauté camerounaise, des cours de sciences de l’éducation (didactique, psychologie de l’éducation, pédagogie et docimologie) ne sont pas en reste. L’autorisation de concourir dans la filière langues et cultures camerounaises de l’ENS est ouverte aux jeunes Camerounais des deux sexes, titulaires d’un Baccalauréat A4 ou encore d’un GCE Advanced Level (avec french) pour l’entrée au 1er cycle. Pour l’entrée au 2nd cycle, les candidats doivent être titulaires d’une licence en linguistique, en anthropologie ou en étude bilingue.

Hervé Fopa Fogang

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac