Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun - Littérature : « Les jeunes ne savent plus aimer »

Cameroun - Littérature : « Les jeunes ne savent plus aimer »

« Les jeunes ne savent plus aimer » est un livre de poche publié aux éditions Vence par le camerounais Louis Pierre Billong qui dévoile l’intimité « inquiétante » de la génération actuelle murée dans des plateformes virtuelles.

Le livre s’ouvre par une discussion entre deux amies intimes qui parlent de leur penchant pour des garçons d’un groupe whatsapp qu’elles ont en commun. Le ne touche pas le fond de cette conversation entre Beauté de Luxe et Perle Noir sans remarquer la singularité de la langue ; le Camfranglais (parler au Cameroun) y occupe le gros des 67 pages sur lesquelles tient la trouvaille de Louis Pierre Billong. Huit autres scènes de dialogues à la manière de whatsapp se succèdent avant la survenue d’une première partie toute en prose. C’est l’une des curiosités de la production ; elle mêle théâtre roman et autres genres d’opinion. Mais loin d’aller savoir le prétexte de ce cocktail éditoriale, il serait plutôt éclairé de relever le réalisme fabuleux dont sont empreintes les discussions. On a vraiment le sentiment d’être un espion tant ces jeunes parlent de gésier (sexe), de gibier (béjaune), de

nyass (faire l’amour) avec une telle fréquence et une absence de retenue qui interrogent autant que le motif et le type de relations qui les lient. Quand ce n’est pas l’amour roman photo, c’est l’amour coller-chewingum, l’amour porte-monnaie ou l’amour poulet aux arachides. Ces types de filiations à l’opposé de la plus recommandable à savoir l’amour Bio (l’amour sincère) occupe moins de place dans cet univers. « Les jeunes ne savent plus aimer » est meublé de plusieurs exemples de coup bas, d’histoires sans lendemains, de flammes entretenues par quelques photos ou images impudiques. Le constat de l’auteur est alarmant ; dans le silence des fora de discussion de jeunes se mijotent et se concrétisent quelques projets malsains pour la réussite desquels les parents contribuent en les abandonnant à eux-mêmes. Si le livre de Louis Pierre Billong répertorie fidèlement les dérives enregistrées dans les fils feutrées de whatsapp ; ce qui peut lui valoir d’être vu comme un code de conduite pour licencieux, il tire en primeur une sonnette d’alarme vis-à-vis d’une banalité (whatsapp) dont nombre de parents ignorent le danger. Des prises de position de l’auteur sont distillées tout au fil des 8 moments de l’ouvrage. Du haut de sa casquette de consultant-formateur en éducation sexuelle des adolescents et jeunes, Santé de reproduction, Prévention du VIH /SIDA entre autres, c’est un avis à ne guère prendre à la légère. l'ouvrage édité chez Vence est déjà en vente.


Romulus Dorval KUESSIE, 237online.com

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac