Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun : Avec Hysacam jusqu'en 2023

Cameroun : Avec Hysacam jusqu'en 2023

L’entreprise vient de décrocher un nouveau contrat pour 5 années de plus au service des municipalités pour la manutention des ordures ménagères ; elle faisait face à trois concurrents revendiquant une expertise internationale.

Hygiène et Salubrité du Cameroun succède à lui-même pour le transport et le traitement des déchets ménagers au Cameroun. Publié le 19 juillet 2018 par le Ministère des Marchés publics, les résultats de l’appel d’offres international lancé en vue de la succession éventuelle d’Hysacam dans la collecte, le transport et le traitement des ordures ménagères au Cameroun a confirmé que l’entreprise implantée au Cameroun depuis 1998 garde le lead. Quatre entreprises locales et internationales dont HYSACAM avaient souscrit à cet appel d’offres lancé en fin d’année 2017 ; l’entreprise l’a emporté et demeure donc la seule habilitée à passer des contrats avec des municipalités pour le ramassage et le traitement des ordures ménagères dans les villes camerounaises où elle est présente. C’est en janvier 2017 qu’une note du président de la République a instruit l’ouverture à la concurrence de l’activité de collecte des déchets ménagers dans les Centres Urbains du

Cameroun. Des reproches accablaient Hysacam sinon amoindrissaient ses chances d’être reconduit. Ils étaient notamment relatifs à son taux de couverture et la qualité de service. La Communauté urbaine de Yaoundé avait estimé que seulement 65% de déchets solides arrivent au centre d’enfouissement technique de Nkolfoulou et indiquait que certains quartiers demeurent inaccessibles aux véhicules de collecte en précisant que la conséquence directe est l’amoncellement des immondices qui crée l’obstruction des réseaux de drainage d’eau et l’insalubrité du cadre de vie. Eu égard l’arrimage de la structure qu’il pilote aux standards internationaux, Michel Ngapanoun, Président Directeur Général d’Hysacam se disait confiants à l’occasion et promet des surprises à sa clientèle avec la mise en service de 211 nouveaux camions et de quelque 17 engins lourds. Des appareils acquis grâce à une convention signée entre l’entreprise et un syndicat de banques. Ce n’est pas la première fois que cette entreprise qui a démarré ses activités à Yaoundé en 1979 gagne un appel d’offres international. En 1990, Hysacam avait remporté face à plusieurs entreprises, un appel d’offres lancé sur la ville de Douala. Il faudra désormais attendre 2023 avant de s’avancer sur l’avenir de l’entreprise aux services des collectivités territoriales.


Romulus Dorval KUESSIE, 237online.com

  • 1 commentaires pour cet article
  • Jacques Tonka
    Jacques Tonka

    L'expérience dans ce domaine prime.quant à cela s'ajoute le savoir-faire et la maîtrise des sciences de l'environnement, il y a de quoi gagner devant certains concurrents qui n'ont pas fait leurs preuves !

    Fermer
    Fermer
    Voulez-vous signaler ce commentaire de Jacques Tonka aux administrateurs du site?

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac