Next
Le courant électrique tue. Faisons-y attention

Lettre au Premier Ministre: La Communauté Riveraine Autochtone de Nkolnguet (MFOU) démasque SHANDA TONME

Lettre au Premier Ministre: La Communauté Riveraine Autochtone de Nkolnguet (MFOU) démasque SHANDA TONME

La Communauté Riveraine Autochtone de Nkolnguet (MFOU) a saisi le Premier Ministre, Chef du Gouvernement le 07 Août 2018 pour clarifier le fait que COMICODI et les ex-délégué du personnel n’ont pas été mandatés à parler au nom de la communauté de Nkolnguet dans le différend les opposant à Fipcam (société forestière).

Ci-dessous l'intégralité de la lettre adressée au Chef du gouvernement.


COMMUNAUTE RIVERAINE
AUTOCHTONE DE NKOLNGUET (MFOU)
S/C BP 35362 YAOUNDE


A
SON EXCELLENCE MONSIEUR
LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT


Objet : Clarifications
Excellence,
Suite à la réunion qui s’est tenue dans vos services à la date du 1er Août 2018, nous Communauté Riveraine Autochtone de Nkolnguet (MFOU), nous désolidarisons de toutes actions, correspondances ou publications (Publications sur le site www.camer.be du 20 juillet et du 04 Août 2018) portées à votre attention par la Commission Indépendante contre la corruption et la discrimination (COMICODI) et de son promoteur Monsieur SHANDA TONME.
Par ailleurs, nous ne nous reconnaissons aucunement dans les correspondances adressées aux institutions de la République par cet organisme, ainsi que les ex-délégués du personnel, que nous n’avons pas mandaté à parler

Le courant électrique tue. Faisons-y attention
au nom de la Communauté Riveraine Autochtone de Nkolnguet et nous vous invitons par conséquent à ne pas prendre en considération les correspondances formulées à cet effet.
Nous vous précisons que nous avons désigné un porte-parole en la personne de Monsieur ETOUNOU Lucien, qui est notre unique interlocuteur dans la mise en œuvre des résolutions issues du différend opposant la Communauté riveraine autochtone de Nkolnguet et la Fipcam (société forestière).
Nous, Communauté riveraine autochtone de Nkolnguet, nous engageons à référer tout différend avec la société fipcam aux autorités du Département de la Mefou et Afamba.
Sachant compter sur votre sens du discernement, nous vous assurons de notre totale collaboration et nous vous remercions de l’attention particulière que vous portez à cette affaire.
Veuillez recevoir, Excellence Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre très haute considération.


Copie :
PREFET MEFOU ET AFAMBA
SOUS PREFET MFOU
COMMISSAIRE SPECIAL MFOU


ETOUNOU Lucien, Porte-parole – Tél : 658 04 72 82 / 699 17 19 35
AMOUGOU ELE Jean, Notable à la Chefferie de 3ème Degré (Nkolnguet) Tél : 676 78 20 78 

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac