Next

Cameroun - Crise au Manidem : Anicet Ekane assigné à comparaître

Cameroun - Crise au Manidem : Anicet Ekane assigné à comparaître

Alors qu’il est accusé de voie de fait par Dieudonné Yebga, A.Ekane signe et persiste sur la tenue du congrès ordinaire du parti. Les évènements s’accélèrent au Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie, Manidem.

Le 29 mai 2018, Anicet Georges Ekane, un des pères fondateurs du parti, a obtenu de l’autorité administrative, la tenue d’un congrès ordinaire du Manidem. Rencontre prévue le 2 juin courant. La réaction de Dieudonné Yebga, président élu en 2016, ne s’est pas faite attendre. Sous sa requête, Me Nganko Didier, huissier de Justice près la Cour d’Appel du Littoral et les tribunaux de Douala a adressé une assignation à comparaître à Ekane.
Sur le document qui date du 31 mai 2018, l’huissier de Justice informe l’homme politique «d’avoir à se trouver et comparaître le 1er juin 2018 à 9heures par devant Monsieur le président du tribunal de première Instance de Douala-Bonanjo, statuant en matière de référé d’heure en heure en son cabinet, sis au Palais de Justice.»
L’huissier trouve qu’Anicet Ekane se rend coupable de voie de fait en convoquant un congrès du Manidem. Le fait est que le

Likebets
29 juillet 2017, le Bureau politique présidé par Yebga et le Comité national de coordination avaient pris des résolutions, «notamment celle de révoquer sieur Ekane Georges Anicet du secrétariat, du bureau politique et du Comité national de coordination du part.» Il avait aussi été suspendu de toutes activités. Réponse du berger à la bergère, Anicet Ekane et les militants acquis à sa cause avaient suspendu le bureau de Dieudonné Yebga.
Joint au téléphone, Ekane nous confirme, sur un ton plutôt serein : «Le congrès aura lieu samedi 2 juin à 9h, à Somatel hôtel. On a le récépissé.» Quid de l’assignation à comparaître ? «Je vais aller voir le juge qui forcément sera incompétent parce qu’on a le récépissé du sous-préfet. Il n’y a que le tribunal administratif qui peut interférer dans une affaire pareille. Je crois qu’on fait ça dans le but de créer la confusion, c’est tout.» C’est est bien la preuve que le Manidem est plus que divisé. Les prochains heures livreront certainement d’autres épisodes.


Valgadine TONGA, Lavoixdukoat.com

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac