Next

Cameroun: La BSTP met des soudeurs homologués sur le marché de l'emploi

Cameroun: La BSTP met des soudeurs homologués sur le marché de l'emploi

L’institution spécialisée dans la mise en relation des grandes entreprises avec les PME/PMI entend ainsi changer la dynamique qui depuis des années consistaient à aller recruter des soudeurs à l’étranger pour certains travaux de soudure.

Plus besoin d’aller recruter des soudeurs homologués pour des travaux de soudage nécessitant des certifications. 27 soudeurs homologués et certifiés aux normes internationales de soudage ont été formés pendant trois mois par la Bourse de sous-traitance et de Partenariat du Cameroun. « Le choix de former le personnel des PME/PMI à ces normes américaines et pas aux normes françaises se justifie par le fait que celles-ci offrent plus de possibilités d’emploi », fait remarquer François Bafalak, cadre au Cabinet Apave qui a animé les trois mois de formation. A l’en croire, une fois qu’on a maitrisé ces normes, on peut travailler avec toutes les normes.
La formation de ces soudeurs a allié la théorie et la pratique, sanctionnée à chaque fois par un certificat d’homologation. Les apprenants ont ainsi été formés à la maitrise de trois normes qui prévoient chacune des variables essentielles à respecter à tout prix, le reste

étant laissé à la diligence du soudeur lui-même. Ils sont donc désormais qualifiés et certifiés aux normes AWS, ASME et API.


Renouveler son certificat tous les deux ans.
« J’espère que l’expertise que vous avez acquise pendant cette formation sera bénéfique pour vous-mêmes, pour les entreprises qui vous emploient et pour la République du Cameroun », a souhaité pendant son discours, Mme Marthe Badjon Ndjepang, Secrétaire Générale du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat et Présidente du Comité d’orientation de la BSTP.
Elle a profité de la circonstance pour rappeler aux soudeurs formés que le soudeur ayant obtenu une homologation est tenu de la faire valider tous les six mois par son employeur qui doit attester par cet acte qu’il est toujours en activité. « Bien plus, le certificat que vous venez d’obtenir doit être renouvelé tous les deux ans sur étude du dossier ou après le passage de tests théoriques et pratiques », a-t-elle martelé en guise de conseils. « Aujourd’hui, en tant que soudeurs homologués, vous n’êtes plus n’importe qui, comme on dit au quartier. Vous êtes des grandes dames et de grands Messieurs de la soudure.
Sachez que sur le marché international, un soudeur homologué est payé à au moins 30.000 F de l’heure », a conclu la présidente du Comité d’Orientation avant la remise proprement dite des certificats aux apprenants.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac