Next
Sport Pari 1xbet

Football : le Cameroun, premier du classement 2017 des sélections nationales

Football : le Cameroun, premier du classement 2017 des sélections nationales

Après la RDC en 2016, le Cameroun est le nouveau leader du classement annuel des sélections africaines de Jeune Afrique.

Certains grands du continents (Égypte, Sénégal, Tunisie, Maroc, Tunisie, RDC) restent en haut de l’affiche, quand d’autres, tels la Côte d’Ivoire, l’Algérie, le Mali ou le Gabon, ont à peu près tout raté...
L’année aura été riche de surprises pour les sélections africaines. Et les perspectives, pour certaines d’entre-elles s’annoncent sous des auspices favorables pour l’année qui vient. Voici notre classement des équipes nationales.


2. Sénégal
Quatrièmes en 2016, le Sénégal accroche la deuxième place, comme en 2011. Bien sûr, les Lions de la Teranga ont quitté le Gabon un peu plus tôt que prévu en janvier dernier, stoppés net par les surprenants camerounais.
Mais le reste de l’année s’est déroulé comme dans un rêve, si l’on excepte la brutale élimination de la sélection locale sur le chemin du CHAN par le voisin guinéen (3-1, 0-5).
Les joueurs d’Aliou Cissé ont bien débuté leur campagne qualificative

pour la CAN 2019 en étrillant la Guinée Equatoriale à Dakar (3-0). Mais ils ont surtout atteint l’objectif prioritaire, à savoir valider leur présence en Russie l’an prochain, grâce à un parcours presque parfait (quatre victoires, deux nuls) et à la décision de la FIFA de faire rejouer un match perdu en novembre 2016 en Afrique du Sud (1-2).


3. Maroc
Hervé Renard avait été fraîchement accueilli en février 2016, lors de sa nomination. Presque vingt mois plus tard, le sélectionneur français des Lions de l’Atlas est un héros national. Il a qualifié le Maroc pour la Coupe du monde 2018, ce qui n’était plus arrivé à l’équipe nord-africaine depuis 1998.
En prenant dix points lors des quatre derniers matches, les coéquipiers de Mehdi Benatia ont devancé la concurrence ivoirienne sur le fil, au terme d’un match parfaitement maîtrisé à Abidjan (2-0). Des Eléphants que les Marocains avaient éliminés au premier tour de la CAN dix mois plus tôt (1-0)…


4. Égypte
Pour son retour en phase finale de la CAN, après trois éditions suivies à la télé, l’Égypte s’est rappelée au bon souvenir du football africain. Elle y a atteint la finale grâce à une efficacité redoutable et une défense de fer.
Les Camerounais ont été plus malins que le Maroc ou le Burkina Faso, envoyés dans le décor par le froid réalisme des Pharaons, dominés par la fougue des jeunes Lions (2-1). En 2017, les Égyptiens, également qualifiés pour la Coupe du monde 2018, ont remporté sept de leurs neuf victoires par 1-0. Faut-il en rajouter ?


5. Tunisie
Le bilan chiffré des Aigles de Carthage en 2017 n’est pas follement impressionnant avec six victoires, deux nuls et cinq défaites. Quart de finaliste de la CAN face au Burkina Faso (0-2), après avoir battu le rival algérien au premier tour (2-1), la Tunisie a changé de sélectionneur, avec le limogeage du franco-polonais Henri Kasperczak et le retour de Nabil Maâloul. L’ex coach de l’Espérance Tunis a atteint l’objectif fixé par sa fédération en qualifiant son équipe pour la Coupe du monde grâce notamment à un match nul ramené de l’enfer de Kinshasa (2-2) et un spectaculaire succès en Guinée (4-1). Et pour donner un peu plus de relief à l’ensemble, les Tunisiens ont battu l’Egypte (1-0) en éliminatoires de la CAN 2019.


6. Nigeria
Les Super Eagles étaient absents au Gabon, mais ils ont rempli leur mission en se qualifiant pour la Coupe du monde. Invaincus dans un groupe où figuraient également le Cameroun – qu’ils ont étrillé à Uyo (4-0), la Zambie et l’Algérie, ils ont renvoyé une impression de puissance et de maîtrise qui devrait poser quelques problèmes à ses trois adversaires du premier tour en Russie (Argentine, Croatie Islande).
Le Nigeria, qui a obtenu deux succès probants en matches amicaux face au Togo (3-0) et à l’Argentine (4-2) n’a connu qu’un seul couac en 2017, en s’inclinant chez lui contre l’Afrique du Sud (0-2), en qualifications pour la CAN 2019.


7. Burkina Faso
Neuvième en 2016, les Étalons poursuivent leur progression. Séduisant lors de la CAN 2017, qu’ils ont conclue par une belle troisième place obtenue face au Ghana (1-0) après une injuste défaite aux tirs au but en demi-finale face à l’Égypte, le Burkina Faso a proposé au Gabon un football cohérent et offensif.
Emmenés par quelques cadres (Kaboré, Pitroipa, A. Traoré, Bancé…) et des membres de la nouvelle génération, dont Bertrand Traoré, les Burkinabè ont en revanche échoué sur la route de la Russie, après avoir pourtant accroché deux fois le Sénégal (2-2, 0-0).


8. RDC
Si les Léopards n’avaient pas craqué dans les dernières minutes d’un match qu’ils avaient parfaitement maîtrisé face à la Tunsisie à Kinshasa (2-2, après avoir mené 2-0), ils auraient peut-être devancé les Aigles de Carthage et prépareraient leur grand retour sur la scène mondiale, quarante-quatre ans après leur dernière apparition.
Leader de notre classement en 2016, la RDC a connu une année 2017 plus contrastée, avec un quart de finale de CAN, perdu face au Ghana (1-2), et une élimination de la sélection locale en éliminatoires du CHAN par le voisin de Brazzaville (0-0, 1-1).


9. Ghana
Sa quatrième place obtenue lors de la CAN 2017 ne suffira pas à gommer la déception née de l’élimination de la Coupe du monde par l’Égypte. Le Ghana, malgré une campagne gabonaise globalement réussie, reste sur sa faim.
La sélection locale ne participera pas au CHAN à cause du Burkina Faso, et ce ne sont pas les larges succès obtenus face à l’Éthiopie (5-0), au Congo (5-1) et à l’Arabie saoudite (3-0) qui consoleront les supporteurs des Black Stars, contraints de suivre le mondial russe à la télé.


10. Ouganda
Les Cranes n’ont pas démérité pour leur grand retour en phase finale de la CAN, où ils ont accroché le Mali (1-1) et posé de gros problèmes au Ghana (0-1) et à l’Égypte (0-1).
Qualifiés pour le CHAN, les Ougandais ont cru jusqu’à l’avant-dernière journée en leurs chances de disputer la première Coupe du monde de leur histoire, notamment grâce à un succès face aux Pharaons (1-0), mais un but tardif de Mohamed Salah contre le Congo (2-1) a ruiné leur derniers espoirs.
La Côte d’Ivoire dévisse, l’Algérie déçoit, Madagascar et les Comores progressent
Deuxième en 2017, la Côte d’Ivoire dégringole à la onzième place, son plus mauvais rang depuis la création de notre classement en 2010. Éliminée au premier tour de la CAN, privée de Coupe du monde par le Maroc de son ancien sélectionneur Hervé Renard, dominée à Bouaké par la Guinée (2-3) lors de la première journée des qualifications pour la CAN 2019, humiliée aux Pays-Bas en amical (0-5), elle a vu défile trois sélectionneurs (Michel Dussuyer, l’intérimaire Ibrahim Kamara et Marc Wilmots).
Parmi les autres déceptions, l’Algérie (15e), usée par les changements successifs de coachs (Leekens, Alcaraz et aujourd’hui Madjer) et qui a tout raté, ou presque. Le Mali (20e) et le Gabon (23e) ont également beaucoup déçu.
Pour les plus modestes, l’Ouganda (10e) et le Zimbabwe (12e), vainqueur de la Coupe de la COSAFA, n’ont pas démérité, alors que la Mauritanie (16e) a confirmé ses progrès, en se qualifiant pour le CHAN.
Mention spéciale pour la Libye (17e) et Madagascar (18e). Les Faucons de la Méditerranée, dans un contexte local difficile, ont réussi à se qualifier pour le CHAN et à prendre quatre points à la Guinée (1-0) et à la Tunisie (0-0) en éliminatoires de la Coupe du monde 2018, alors que les Baréa, 37e en 2016, présentent un bilan chiffré largement positif (neuf victoires, quatre nuls, une défaite) et ont effectué de gros progrès depuis l’arrivée du sélectionneur français Nicolas Dupuis.
Les Comores (26e) poursuivent leur progression et gagnent huit places par rapport à 2016. D’autres équipes, comme le Lesotho (28e, + 8), l’Angola (33e + 14), ou le Sud Soudan (40e, + 10) ont obtenu des résultats encourageants, tandis que le Cap Vert, 43e en 2016, gagne vingt-deux places. Sao Tomé e Principe occupe en revanche le dernier rang du classement.
Le classement 2017


1.Cameroun ; 2. Sénégal ; 3. Maroc ; 4. Egypte ; 5. Tunisie ; 6. Nigeria ; 7. Burkina Faso ; 8. RD Congo ; 9. Ghana ; 10. Ouganda ; 11. Côte d’Ivoire ; 12. Zimbabwe ; 13. Zambie ; 14. Guinée ; 15. Algérie ; 16. Mauritanie ; 17. Libye ; 18. Madagascar ; 19. Afrique du Sud ; 20. Mali ; 21. Cap Vert ; 22. Bénin ; 23. Gabon ; 24. Namibie ; 25. Kenya ; 26. Comores ; 27. Togo ; 28. Lesotho ; 29. Rwanda ; 30. Niger ; 31. Burundi ; 32. Mozambique ; 33. Angola ; 34. Tanzanie ; 35. Congo ; 36. Guinéé-Bissa ; 37. Soudan ; 38. Ethiopie ; 39. Malawi ; 40. Sud Soudan ; 41. Centrafrique ; 42. Sierra Leone ; 43. Guinée Equatoriale ; 44.Liberia ; 45. Île Maurice ; 46. Gambie ; 47. Swaziland ; 48. Botswana ; 49. Djibouti ; 50. Seychelles ; 51. Somalie ; 52. Sao Tomé e Principe.
Non classés : Erythrée, Tchad (aucun match joué), Zanzibar (non affilé à la CAF et à la FIFA)

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac