Next

Dieudonne Essomba: « Le jour où je vais me taire, sachez que tout est perdu pour le Cameroun »

Dieudonne Essomba: « Le jour où je vais me taire, sachez que tout est perdu pour le Cameroun »

Je parle du Problème Anglophone parce qu’il est encore possible de sauver les meubles, parce qu’il y a encore une solution.

Et mes responsabilités m’obligent à asséner, asséner encore et asséner toujours, dans l’espoir qu’on comprendra.
Certains préfèrent s’endormir sur leurs certitudes, en projetant sur le monde leurs espérances et récusant les lois qui régissent le monde. Ils prennent alors des exemples qui les arrangent, en regardant l’Espagne, la France ou les autres grands pays d’Europe, mais en en refusant les exemples qui sont plus proches et plus significatifs pour le Cameroun.


Les pays africains nés fédéraux sont au nombre de 6 :
1. Le Nigéria qui a connu la guerre de Sécession. Le Général Ironsi était un Ibo, et quand il prend le pouvoir, il supprime la Fédération au motif qu’elle empêcherait les Ibo commerçants de déployer leurs activités. Cette mesurer suscite une violente réaction des autres Communautés qui le renversent et le tuent, puis massacrent les Ibos installés qu’Ironsi prétendait protéger. Face à cette situation,

les Ibos se révoltent et tentent de créer un Etat, mais leur tentative échoue. Le Nigeria redevient fédéral.


2. Le Soudan naît fédéral, avec une partie du Nord, formé d’Arabes et une partie Sud, formée des Noirs. Mais très vite, les autorités de Khartoum suppriment la fédération, déclenchant une violente guerre qui débouche sur la Sécession du Sud Soudan


3. L’Erythrée avait été détachée de l’Empire Ethiopien par les colons Italiens, mais à l’Indépendance, elle est réassociée à l’Ethiopie sous un modèle fédéral. Rapidement, les autorités de l’Empire suppriment la fédération, déclenchant une terrible guerre qui aboutit à la sécession érythréenne.


4. La Somalie était née fédérale, avec la Somalie qui avait été colonisée par les Anglais et la Somaliland qui avait été colonisée par l’Italie. Les autorités militaires supprimèrent la Fédération, déclenchant un désordre généralisé, qui a abouti aujourd’hui, à une Somaliland indépendante et en paix, démocratique, à côté d’une Somalie totalement implosée.


5. La Tanzanie était née avec deux entités, le Tanganyika et l’Île de Zanzibar. Ils ont eu la lucidité de ne jamais changer leur modèle de gestion, et n’ont jamais connu de problème.


6. Le Cameroun était aussi né fédéral et cette fédération a été supprimée. Le fait que les Anglophones n’aient pas réagi plutôt a cultivé l’illusion que ce modèle avait greffé. Il faut être d’une naïveté extrême pour s’imaginer que le Cameroun va s’en sortir là où les autres pays africains ont échoué.


La grande leçon que nous en tirons est qu’on ne supprime pas une fédération. Ce fut une erreur, et y persister va aggraver la situation. Cet entêtement dans l’Etat unitaire va immanquablement se traduire par la Sécession effective des Anglophones, et c’est imparable. Il n’existe aucun moyen humain d’échapper à cette situation.
La seule perspective est de rentrer à la fédération en l’étendant sur tout le Territoire.
Et nous n’avons plus de temps.
En fait, le vrai destin du Cameroun est celui de la Somalie : les Anglophones vont partir, et le jour où ils partent, le Cameroun francophone va exploser.
Si j’insiste, c’est bien parce que je sais qu’il n’y a absolument rien à faire d’autre. Le jour où je vais me taire, et ce jour n’est plus loin, sachez que tout est perdu pour le Cameroun !


Dieudonné ESSOMBA

  • 2 commentaires pour cet article
  • Gfk
    Gfk

    LETTRE OUVERTE À DIEUDONNÉ ESSOMBA "Le peuple bamiléké vous pardonne" J'avoue qu'il est difficile de garder son calme face à chacune de vos sorties tribalistes à tendance génocidaire. Votre mépris vis-à-vis d'un peuple, de tout un peuple que vous insultez avec vulgarité ne m'a pas laissé indifférent. Au départ j'avais pris l'engageme… Lire la suite

    Fermer
    Fermer
    Voulez-vous signaler ce commentaire de Gfk aux administrateurs du site?
  • Gfk
    Gfk

    LETTRE OUVERTE À DIEUDONNÉ ESSOMBA "Le peuple bamiléké vous pardonne" J'avoue qu'il est difficile de garder son calme face à chacune de vos sorties tribalistes à tendance génocidaire. Votre mépris vis-à-vis d'un peuple, de tout un peuple que vous insultez avec vulgarité ne m'a pas laissé indifférent. Au départ j'avais pris l'engageme… Lire la suite

    Fermer
    Fermer
    Voulez-vous signaler ce commentaire de Gfk aux administrateurs du site?

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac