Next
Le courant électrique tue. Faisons-y attention

Cameroun - Conseil ministériel : Comme un air de réchauffé

Cameroun - Conseil ministériel : Comme un air de réchauffé

Hier au palais de l’Unité, la « communication spéciale » du chef de l’Etat n’a rien apporté de nouveau.

Le conseil ministériel tenu hier au palais de l’Unité avait point inscrit à l’ordre du jour : une « communication spéciale » du chef de l’Etat. Paul Biya va à cette occasion, s’adresser au gouvernement Yang IV issu du réaménagement ministériel du 02 mars dernier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’adresse présidentielle a été avare en annonce. En dépit des défis et enjeux qui interpellent la nation, Paul Biya va plutôt mettre les « nouveaux promus » et « ceux qui ont été reconduits », chacun face à ses responsabilités.
Ceci, en leur exhortant à se mettre au travail avec « ardeur, afin que [nous] puissions, ensemble, relever les nombreux défis auxquels notre pays doit faire face ». Le nouveau gouvernement devra donc s’appesantir sur l’économie, la gestion du territoire et la décentralisation, sans oublier l’organisation les différentes élections prévues cette année et les préparatifs de

Le courant électrique tue. Faisons-y attention
la Coupe d’Afrique des nations (Can) que le Cameroun accueille en 2019. Comme un remake du conseil ministériel de 2015, Paul Biya s’est contenté de faire un état de la situation politique, sociale, économique et sécuritaire.
Sur le plan économique, l’amélioration des conditions de vie des populations et la lutte contre le chômage doivent demeurer au coeur des priorités du gouvernement. « Il est impératif de poursuivre la mise en oeuvre harmonieuse du programme conclu avec le Fmi (Fonds monétaire international, Ndlr). Il est également urgent de finaliser la mise en oeuvre des grands projets structurants, du Plan d’urgence pour l’accélération de la croissance et du Plan spécial jeunes », va signifier Paul Biya qui se félicite de l’entrée en service du port de Kribi et du second pont sur le Wouri. Et invite le gouvernement à une « utilisation rationnelle des ressources publiques, la réduction du train de vie de l’Etat et la lutte contre la corruption ».
La gestion du territoire qui comprend désormais l’administration territoriale d’une part et la décentralisation et le développement local d’autre part constituent un autre aspect du travail gouvernemental. Les nouveaux responsables de ces ministères devront notamment faire des « propositions détaillées et un chronogramme relatifs à l’accélération du processus de décentralisation en cours » au chef de l’Etat, et veiller à rétablir la situation sécuritaire délétère qui dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, appelle à « un retour à la normale des activités économiques et sociales ».
Sur l’organisation des élections, des dispositions nécessaires devront être prises pour « qu’elles se tiennent dans les conditions optimales de sérénité et de sécurité ». Le sport n’est pas en reste. Paul Biya qui se félicite des efforts fournis jusqu’ici dans le cadre des préparatifs Can 2019, « exhorte les différentes administrations concernées à intensifier ces efforts, pour que le Cameroun puisse célébrer, le moment venu, avec l’Afrique et le monde, une grande et belle fête du football ». Comme en 2015, le chef de l’Etat appelle donc à « faire mieux ».


Jean-Christophe Ongagna

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac