Next
Sport Pari 1xbet

Retour à la normale dans la distribution du gaz domestique :: cameroun :: Cameroon

Retour à la normale dans la distribution du gaz domestique :: cameroun :: Cameroon

Le Mincommerce Luc Magloire Mbarga Atangana a demandé de mettre un terme aux mesures restrictives. La semaine dernière, certaines ménagères à Yaoundé ont connu quelques problèmes liés à la disponibilité du gaz domestique. Angeline G. en a payé les frais.

« Mercredi dernier, nous avons cherché le précieux sésame en vain dans notre dépôt habituel de Nkolbisson sans le trouver. Nous étions obligées d’acheter une bouteille Total pleine à 34 000 F. Nous n’étions pas les seuls dans ce cas », confie la jeune dame. Cette situation a été vécue par Marlyse Fon, au quartier Simbock à la même période. Mais tout est rentré dans l’ordre deux jours plus tard « Depuis vendredi, j’ai pu m’approvisionner sans problème. Cette situation s’explique, d’après Nicanor Ndjinang Zanga, le délégué régional du ministère du Commerce (Mincommerce) pour le Centre, par le fait que le quai sur lequel accoste le bateau butanier est défectueux. « C’était juste un retard d’approvisionnement dû à la dégradation des conditions d’accostage et de sécurité au quai 51 du port autonome de Douala. C’est ainsi que des mesures ont été prises, la semaine dernière, par tous les acteurs, sur

instruction du ministre Luc Magloire Mbarga Atangana pour assurer la distribution du gaz domestique », explique-t-il. Le Mincommerce a ainsi instruit la Société camerounaise de dépôts pétroliers (Scdp) de mettre un terme aux mesures restrictives de rationnement et d’en informer les marketeurs.

A la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (Csph), Waziri Hassan, le chef du département des affaires économiques ajoute que les défenses du quai ont été remises le 08 octobre dernier et le Port autonome de Douala a sollicité le Port de Rouen pour les aménagements. Et de conclure qu’« il y a eu une livraison le mardi 15 octobre, pour ne pas créer la panique parmi les consommateurs. »

Dans les dépôts de Yaoundé, les bouteilles sont enfûtées au fur et à mesure qu’elles se vident. Au quartier Essos, le propriétaire d’un dépôt rassure : « Le gaz est disponible mais, le problème vient du fait que la Scdp ne recharge plus les vieilles bouteilles et ça crée des retards dans l’enfûtage ». Selon le Mincommerce, 80 % des bouteilles doivent être recyclées. Pour résoudre ce problème, certains détenteurs de dépôts indiquent que le marketeur Sctm a commencé à trouver des esquisses de solutions. « Il est recommandé à tous les grossistes de passer à l’agence Stcm de Mvan afin de remplacer les bouteilles non-conformes.

Pour combler la demande en gaz domestique de 1500 bouteilles dans la ville de Yaoundé par jour, 3000 bouteilles sont attendues ce lundi, en plus de celles enfûtées sur place. Soit 600 à 700 bouteilles par jour. « Les livraisons se feront sans heurts jusqu’à la fin de l’année puisque les travaux de sécurisation du quai ont démarré, la semaine dernière, et seront achevés dans un délai d’une semaine » a rassuré le ministre.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac