Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun: Camtel et Orange s'étripent pour 1,64 milliard de FCFA

Cameroun: Camtel et Orange s'étripent pour 1,64 milliard de FCFA

L’opérateur historique menace de suspendre de nouveau la ligne fibre optique de à la filiale camerounais dès mercredi prochain si cette facture n’est pas réglée.

C'est une véritable passe d’arme à laquelle se livrent la Cameroon telecommunications et Orange Cameroun depuis ce weekend et qui a abouti à l’interruption de plusieurs liaisons de transmission en fibre optique d’Orange sur l’ensemble du territoire national. Le dernier communiqué de Camtel publié hier vient donc en rajouter à ce conflit qui oppose les deux opérateurs. Dans cette sortie médiatique, l'opérateur historique rassure sur la fiabilité de son réseau de transmission à fibre optique et dénonce une « information erronée faisant état de dysfonctionnements » qui auraient entraîné des perturbations du réseau de son partenaire. Selon Camtel, Orange justifie le défaut de règlement de « services dûment commandés et rendus avec efficacité par des allusion non fondées ». Les abonnés ne sont donc que des victimes collatérales de cette incompréhension, eux qui ont été privés de certains services pendant ce weekend, notamment les appels et les SMS. A

l’origine de cette interruption, une affaire de « facture impayée ». Dans une missive adressée au directeur général d’Orange Cameroun le 26 septembre 2017, le directeur général de Camtel réclame son dû. « Par correspondance dont la référence est reprise en marge, je vous confirmais le caractère exigible de la somme de 1 640 711 753 Fcfa ... il est surprenant que cette facture n’ait pas été payée à ce jour, alors que vous bénéficiez de capacités managées dont les ressources s’appuient sur les boucles déployées par Camtel », tempête David Nkoto Emane. Le DG menace alors de suspendre la ligne. « Je vous adresse une ultime et itérative demande de paiement sous huitaine, sois au plus-tard le jeudi 5 octobre 2017, étant entendu que passé ce délai, Camtel reprendra son entière liberté d’action et ne répondra pas de quelques désagréments qui pourraient en résulter », prévient l’opérateur historique. N’ayant pas certainement obtenu satisfaction de la part d’Orange, Camtel a donc suspendu la liaison fibre optique de l’opérateur français. Pourtant, Orange Cameroun dit remplir ses obligations contractuelles. « Nous ignorons à quoi renvoie ce montant de 1,6 milliard. Orange n’a pas à ce jour de facture impayée vis-à-vis de ce partenaire (Camtel, Ndlr), factures qui seraient relatives soit à un contrat signé, soit à un accord commercial convenu entre les parties (conditions sine qua none de toute facturation) », affirme une source bien introduite à Orange. Le personnel confesse que « des différends peuvent surgir, des contestations peuvent exister », mais, note qu’ils doivent être traités dans le respect de la réglementation. « Personne, en l’occurrence aucune entreprise ne doit se considérer, ou agir comme étant au-dessus de la loi, quels que soient les moyens de pression dont elle peut disposer », martèle la source. La situation est revenue à la normale depuis samedi dernier. Mais selon Camtel, l’opérateur historique va maintenir la pression jusqu’à règlement de la facture. « Ils (les responsables d’Orange, Ndlr) ont pris l’engament de le faire mardi. S’ils reviennent à de meilleurs sentiments nous leur accordons le bénéfice du doute », explique Benjamin Gérard Assouzo’o, responsable marketing et communication chez Camtel. Mais si rien n’est fait dans ce sens, clame-t-il, Camtel va encore suspendre la ligne dès mercredi matin. D’après Camtel, Orange lui a adressé une demande de capacités en fibre optique le 23 novembre 2016. La facture de l’opérateur à la date du 7 août 2017 et signifiée à la filiale du groupe français dans une première correspondance s’élevait donc à de 1 640 711 753 Fcfa. Camtel dit avoir pris toutes les dispositions pour faire entendre raison à Orange. Entre autres des appels téléphoniques du top management. « Ça ressemblait au mépris, à de la filouterie », regrette Gérard Assouzo’o. Alors que chez Orange, l’on dit compter sur les autorités afin que force reste à la loi.

Ruben Tchounyabe

  • 1 commentaires pour cet article
  • LEKEUMO Josué
    LEKEUMO Josué

    Ont-ils déjà payé à ce jour ou pas ?

    Fermer
    Fermer
    Voulez-vous signaler ce commentaire de LEKEUMO Josué aux administrateurs du site?

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac