Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun - Crise Anglophone: la circulation des moto-taxis suspendue dans la Menoua

Cameroun - Crise Anglophone: la circulation des moto-taxis suspendue dans la Menoua

La décision est contenue dans un communiqué signé du préfet de cette circonscription administrative.

Le préfet du département de la Menoua (région de l’Ouest du Cameroun) a signé un communiqué, le mardi 15 mai 2018, pour interdire la circulation des moto-taxis dans quatre des six arrondissements de son territoire de compétence.
Les localités concernées par cette mesure préfectorale sont Fongo-Tongo, Nkong-Ni, Santchou et Dschang. Dans la ville de Dschang, justement, l’on va de restrictions en restrictions. Lundi dernier, le sous-préfet de cet arrondissement a publié un communiqué pour imposer une heure de fermeture des débits de boissons (21h), jusqu’à nouvel avis.
Le sous-préfet de l’arrondissement de Dschang n’a donné aucune précision sur les motivations de cette injonction. Pareil pour le préfet de la Menoua, dans sa note suspendant la circulation des moto-taxis dans quatre arrondissements de son territoire de compétence. Dans les deux autres arrondissements de la Menoua, à savoir Fokoué et Penka Michel, les moto-taxis pourront circuler entre 5h du matin et 22h

le soir.
Même si des précisions ne sont pas données, ces restrictions font circuler différentes rumeurs dans le département. L’on parle, par exemple, de raisons de sécurité, à quelques jours de la célébration de la fête nationale du Cameroun.
Dans le même temps, la région de l’Ouest est voisine de celle du Nord-Ouest où des violences ont cours depuis 2016. En avril dernier, face au flux de personnes fuyant le Nord-Ouest, un vent de panique a traversé le département de la Menoua après que des rumeurs sur la présence de membres de branches armées séparatistes dans cette partie du pays ont circulé. Le préfet a alors dû publier un communiqué pour inviter au calme et inviter les populations à plus de vigilance. « Il y a un risque que certains combattants sécessionnistes profitent de cette occasion pour causer des ravages dans notre ville. Signalez tout visiteur suspect aux forces de l’ordre », a-t-il recommandé.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac