Next

Exactions présumées de l'armée: L'Union européenne refuse de condamner le Cameroun sans preuves

Exactions présumées de l'armée: L'Union européenne refuse de condamner le Cameroun sans preuves

L’institution dit attendre la fin des enquêtes pour établir les responsabilités. Dans son édition du 18 juillet 2018, le quotidien Mutations rapporte que Louis Michel Député européen et coprésident de l’Assemblée parlementaire paritaire Afrique Caraïbes – Union européenne (ACP-UE) s’est exprimé sur la situation socio-politique du Cameroun.

C’était le 17 juillet 2018 au palais des congrès de Yaoundé à la cérémonie d’ouverture de la 16ème réunion régionale de l’Assemblée nationale ACP-UE. «Votre pays et la RDC connaîtront les élections cette année (…) Il est capital pour la stabilité de la sous-région de réussir ces élections en s’appuyant sur les valeurs d’égalité entre les hommes et les femmes quelles que soit leur appartenance ethnique, politique, culturelle et religieuse», a-t-il déclaré.
L’affaire faisant partie de l’actualité actuellement brulante au Cameroun, le Député européen a évoqué le sujet relatif à la vidéo des exécutions sommaires qui auraient été faites au Cameroun par l’armée. «Alors je suppose qu’ici tout le monde s’attend à ce que dise un mot à propos de la diffusion de vidéos et de photos (…) insoutenables et choquantes…Tant que cela n’aura pas été authentifié, tant qu’on aura pas la clarté complète sur cette question, je ne

Le courant électrique tue. Faisons-y attention
souhaite pas les commenter publiquement», a-t-il déclaré. Ayant suivi la gestion de cette affaire par la Présidence de la République, le Député européen a salué l’instruction donnée par le Chef de l’Etat au sujet de cette affaire. «Je pense qu’il est important de souligner et de saluer d’ailleurs l’annonce qui a été faite par les autorités de votre pays, d’initier une enquête qui devrait permettre d’identifier les responsabilités et de traduire en justice les auteurs de ces actes abominables pour qu’ils puissent payer», a poursuivi Louis Michel. Aussi il a au nom de l’union européenne exprimé toute sa compassion à la population victime de ces actes.
Pour rappel après que les vidéos présentant des hommes en tenue qui exécutent des personnes ayant été mises sur la toile, le Gouvernement du Cameroun par la voix de son porte-parole Issa Tchiroma Bakary le Ministre de la Communication a fait un démenti sur la rumeur qui attribuait ces actions à l’armée camerounaise. «On note, à l’examen de cette vidéo, que ces hommes arborent des uniformes bariolés pour certains types de forêts alors que le paysage et le relief indiquent clairement que l’on se trouve en zone sahélo-saharienne. En pareille circonstance, il est constant que les tenues de combat utilisées par l’armée camerounaise sont toujours de type sahélien. Les armes arborées par les présumés soldats présentés dans la vidéo ne sont pas celles utilisées par l’armée camerounaise dans cette zone d’opérations», a expliqué Issa Tchiroma Bakary lors d’une conférence de presse donnée le 11 juillet 2018 à Yaoundé.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac