Next

Can 2019 : Ahmad appelle le Cameroun à suivre l'exemple de la Russie

Can 2019 : Ahmad appelle le Cameroun à suivre l'exemple de la Russie

Le président de la Caf a tenu un discours lors de l’assemblée de la conférence d’évaluation de la participation africaine au mondial russe.

«Il ne faut plus candidater pour organiser une compétition en misant sur d’hypothétiques moyens absents au moment de l’envoi de la candidature. Il ne faut plus concourir sans évaluer les besoins et les limites de son propre pays. Il ne faut plus miser sur le virtuel et les promesses…Nous devons rompre avec l’approximatif et les promesses politiques qui souvent ne présentent aucune garantie. Nous devons rompre avec nos vieilles habitudes qui nous font rêver avec de faux calculs, de fausses garanties ».
Ainsi s’est exprimé le président de la confédération africaine de football (Caf), Ahmad Ahmad lors de la conférence bilan coupe du monde en Russie le weekend dernier à Rabat au Maroc. Le président de la Caf invite donc le Cameroun qui va accueillir la prochaine coupe d’Afrique des nations (Can) de football dans 12 mois à s’inspirer de l’exemple russe au dernier mondial qui, pour lui est un

modèle de « réussite totale ». Faut-il le rappeler, la plupart de ses infrastructures sportives (Cameroun ndlr) sont encore en chantier, parfois parsemées par des récurrentes grèves de certains employés comme c’est le cas de ceux de l’entreprise Prime potomac à Garoua depuis un certain temps.
Dans son énoncé, il (Ahmad) a par ailleurs fait un diagnostic sans complaisance en évoquant l’historique des participations africaines en coupe du monde, « depuis 48 ans, nous n’avons jamais gagné cette coupe du monde. Nous n’avons jamais dépassé au mieux le stade des quarts de finale. Jamais un joueur africain n’y a été consacré n° 1 mondial ».
Le tableau des statistiques du mondial russe est encore plus qu’alarmant. Les cinq représentants africains sont tous sortis au premier tour et en 15 rencontres, ils n’ont qu’inscrit 15 buts en encaissant 26. Sur les 15 matches, les ambassadeurs africains en ont gagné 3, fait 2 nuls et perdu 10. L'ouverture sur le Cameroun .Pour remédier à cette contre-performance des sélections africaines, le patron de la Caf a invité tous les acteurs du ballon sur le continent à se mettre immédiatement au travail en s’inspirant de nouvelles actions découlant d’imagination pour conférer un niveau plus élevé, plus studieux, plus efficace et plus porteur de résultats crédibles.
« Notre football doit s’affirmer sur la scène mondiale avec de vrais résultats et pourquoi pas des exploits. Il doit refléter à la fois la noblesse et le talent mais surtout des résultats convaincants. Pour tout cela, il n’y a qu’une seule recette : une mise au travail immédiate et un développement rationnel depuis la base jusqu’au haut niveau ». A-t-il conclut.


Dimitri Mebenga

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac