Next

Cameroun - Fecafoot : La Fifa fait plier le gouvernement

Cameroun - Fecafoot : La Fifa fait plier le gouvernement

La loi portant sur l’organisation et la promotion des activités physiques et sportives au Cameroun vient d’être déposée au parlement comme l’exige l’instance faîtière du football mondial.

La normalisation instituée à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) par la Fédération internationale de football association (Fifa) vit-elle ses dernières semaines ? En tout cas, c’est ce que laissent croient les signaux qui viennent du côté de l’Assemblée nationale.
En effet le ministre des sports et de l’Education physique, Bidoung Mkpatt est attendu ce jour dans l’hémicycle du palais des verres du Plateau Atemengue pour défendre quelques amendements portant sur la loi N°2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’organisation et la promotion des activités physiques et sportives au Cameroun. Ladite loi a été déposée auprès de la commission des affaires culturelles hier en fin de soirée.
La modification de cette loi est un préalable exigé par la Fifa avant le démarrage du processus électoral devant aboutir à l’élection d’un nouvel exécutif fédéral. La preuve, la semaine dernière alors qu’une Assemblée générale extraordinaire d’adoption était prévue pour se tenir

Likebets
le samedi 23 juin dernier au Centre d’excellence de la Confédération africaine de football à Mbankomo , contre toute attente le secrétaire général de la Fecafoot, Martin Etongue a signé un communiqué dans lequel il informait que « la Fifa demande de surseoir à celle-ci en attente de la fin de la session parlementaire en cours avant de fixer une nouvelle de ladite Assemblée générale ».
Dans la même veine, en fin février lors d’une conférence de presse qui annonçait la prorogation pour six mois de l’actuel comité de normalisation, Veron Musengo Omba, directeur des assocaiations Afrique-Caraibes avait déclaré « A l’époque, la Fifa avait prévu que le mandat se termine le 28 février, mais tout ça c’était dans la l’espoir que la loi devait être adoptée en novembre (2017, Ndlr.). Le gouvernement lâche du lest.


Dimitri Mebenga

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac