Next

Comité de normalisation: Vers une nouvelle prorogation à la Fécafoot

Comité de normalisation: Vers une nouvelle prorogation à la Fécafoot

Aucun projet de modification de la loi N°2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’organisation et à la promotion des activités physiques et sportives n’a été soumis à l’appréciation des députés au cours de la session parlementaire du mois de mars.

S’achemine-t-on vers une nouvelle prorogation du mandat du Comité de normalisation en place à la fédération camerounaise de football ? C’est la grande interrogation. Ceci après la clôture de la session parlementaire du mois de mars. Présentée comme la condition sine qua non pour la validation des statuts de la Fécafoot, la modification de la loi relative à l’organisation et à la promotion des activités physiques et sportives n’est pas effective.
Pour cause, de source digne de foi, aucun projet de loi relatif à la modification de cette dernière n’a été soumis aux députés durant toute la session. Pourtant au cours de la récente visite des émissaires de la Fifa, les promesses du ministre des Sports et de l’éducation physique, Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt à ces derniers, garantissaient que l’État du Cameroun devait changer sa loi pour se donner les moyens de réduire les contestations judiciaires.
Cette attitude du Minsep

a dès lors créé des vives polémiques.au sein de l’opinion publique nationale et internationale. Comme un oracle, le président d’Etoile Filante de Garoua, Abdouraman Babba Hamadou avait même prédit que rien de concret au sujet de la modification de loi du sport ne déboucherait de la session parlementaire de mars. Tout en ajoutant qu’il allait s’attaquer à la prorogation du mandat du comité de Normalisation de la Fécafoot six mois après l’installation des ses membres. Confirmant ainsi la complexité de mener une telle opération. Car, la réalité est qu’il n’est pas aisé de changer une loi qui s’adresse à l’ensemble des sports pratiqués sur l’ensemble du territoire national pour ne satisfaire que le football.
À cet effet, plusieurs présidents de club sont prêts à prendre la voie des tribunaux et même du Conseil Constitutionnel pour contester vivement l’hypothétique nouvelle loi si jamais elle venait à voir le jour. Approchés, les parlementaires et des responsables du ministère des Sports n’ont laissé filtrer aucune information liée aux raisons de la non soumission dudit projet. Il reste cependant encore une fenêtre d’opportunité, la session de juin 2018, pour espérer rencontrer les délais de la FIFA, c’est à dire élire un bureau exécutif avant septembre 2018.
Entre temps, le comité de Normalisation de la Fécafoot poursuit sa mission d’assainissement sur le terrain. En concertation avec les délégués départementaux et régionaux mercredi dernier à Yaoundé, le président dudit comité, Me Dieudonné Happi a promis à ses hôtes de mettre tout en oeuvre pour le bon déroulement des championnats départementaux et régionaux dont le lancement est imminent.


Junior Nteppe Kassi, L’ANECDOTE

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac