Next

Le Camerounais Célestin Tawamba élu à la tête de l'Union des patronats d’Afrique centrale

Le Camerounais Célestin Tawamba élu à la tête de l'Union des patronats d’Afrique centrale

Le Camerounais Célestin Tawamba (photo), président du Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam), a été élu, pour un mandat de deux ans, à la tête de l’Union des patronats d’Afrique centrale (Unipace).

C’était le 25 mai à Douala, au Cameroun, à l’issue de l’assemblée générale extraordinaire de l’Union.
Dans la foulée, le vice-président de l’Unipace a été élu. Il s’appelle Laurence Nassif, président du Groupement interprofessionnel de Centrafrique (Gica). Le secrétaire exécutif de l’Union est aussi camerounais. Il s'agit d'Alain Blaise Batongue, par ailleurs secrétaire exécutif du Gicam. Le nouveau bureau a reçu pour mission de proposer une feuille de route aux membres dans les prochains jours.
Mais parlant des défis à relever, le président Célestin Tawamba, lui, a déclaré le jour de son élection : « l’Unipace doit exercer un leadership intellectuel et d’intervention sur les nombreux sujets qui impactent la vie de nos entreprises et affaiblissent le potentiel de croissance de nos économies ». Un autre cheval de bataille, a-t-il ajouté, est la réduction du taux de chômage élevé de la sous-région, particulièrement celui des jeunes.


Le courant électrique tue. Faisons-y attention

style="text-align: justify;">Le rendez-vous d'évaluation du bilan à mi-parcours de l'équipe Tawamba a été pris pour la prochaine assemblée générale de l’Union qui se tiendra en 2019, en République du Congo.
L’Unipace a été créée le 13 décembre 1997 à Douala. Elle a pour mission principale de mobiliser et d’accompagner le secteur privé de la sous-région pour la concrétisation de l’intégration sous-régionale (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA…). L'organisme a aussi l'ambition d’améliorer l’environnement global des affaires en Afrique centrale.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page