Next

La Banque camerounaise des PME se positionne sur le financement agricole, grâce au PIDMA

La Banque camerounaise des PME se positionne sur le financement agricole, grâce au PIDMA

Le coordonnateur national du Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (PIDMA), Thomas Ngué Bissa, et la directrice générale de la Banque camerounaise des PME (BC-PME), Agnès Ndoumbé Mandeng, ont signé le 23 mai 2018 à Yaoundé, une convention de partenariat visant le financement des projets portés par les sociétés coopératives soutenues par le PIDMA.

Destiné à accroitre la production du maïs, du manioc et du sorgho dans le pays, en vue d’approvisionner les agro-industries locales, le PIDMA, qui est financé à hauteur de 50 milliards de francs Cfa par la Banque mondiale, accroche ainsi son 5ème partenaire financier, après les filiales locales des groupes bancaires français BPCE (Bicec) et Société générale, puis la banque camerounaise Afriland First Bank, et l’institution de microfinance Renaprov.


En effet, selon le mécanisme de financement du PIDMA, en plus des subventions accordées aux sociétés coopératives et l’apport personnel des bénéficiaires (qui culmine à 10% du montant du projet à financer), ceux-ci doivent ensuite compléter les financements nécessaires pour leurs projets auprès des institutions financières partenaires, qui se sont engagées à pratiquer des taux d’intérêt ne dépassant pas 9%.
Selon M. Kengné, assistant technique en financement rural au PIDMA, ce projet entend densifier son réseau d’institutions financières

Likebets
partenaires au cours de cette année 2018. Avec notamment les MC2 (Mutuelles communautaires de croissance), un réseau d’institutions de microfinance contrôlé par Afriland First Bank, et les établissements de microfinance du réseau Camccul, le plus grand du pays.
Cette captation de nouveaux partenaires financiers, selon M. Kengné, vise principalement à rapprocher les sociétés coopératives des financiers du projet, d’une part, et de diversifier les produits financiers dont peuvent bénéficier les sociétés coopératives soutenues par le PIDMA, d’autre part. Par exemple, souligne l’assistant technique en financement rural du PIDMA, au lieu des lignes de crédits généralement mises à la disposition des sociétés coopératives, au moins deux partenaires financiers du PIDMA ont déjà expérimenté le crédit-bail avec des bénéficiaires du projet.


Brice R. Mbodiam

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac