Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun - Acharnement: Qui en veut à Alhadji Abbo ?

Cameroun - Acharnement: Qui en veut à Alhadji Abbo ?

Depuis quelques jours l’homme d’affaires et membre du bureau politique du Rdpc fait l’objet d’attaques et de dénigrement dans la presse et sur les réseaux sociaux.

Qui en veut à Alhadji Mohamadou Abbo Ousmanou, élite de Ngaoundéré, homme d’affaire et membre du bureau du politique du Rdpc. C’est la question que se pose depuis quelques jours les populations du chef-lieu de la région de l’Adamaoua ainsi que les militants du Rdpc dont il est militant.
En effet l’homme d’affaire de Ngaoundéré, fait l’objet d’attaques et de dénigrement dans la presse mais également sur les réseaux sociaux. L’élite de Ngaoundéré est alors accusée par certains hommes politiques, être celui par qui les malheurs du Rdpc arrivent. L’incriminant de tous les malheurs du parti de Paul Biya dans la région de l’Adamaoua. C’est pourtant mal connaitre cet homme qui porte son parti, le Rdpc, dans son corps et son cœur. Lui, qui a placé le parti dans lequel il est un militant de la première heure au-dessus de tous. « C’est le choix du cœur et du

militantisme. Le Rdpc, c’est mon âme et je ne céderai pas au dénigrement et au chantage par voie de presse », affirme Alhadji Mohamadou Abbo Ousmanou, le membre du bureau politique du Rdpc.
Utilisant la presse et profitant des réseaux sociaux pour dénigrer cet homme que la population présente comme un homme sans problème mais surtout humble et sociable.
«Nous ne comprenons pas ce que les gens veulent avec notre patriarche. Ils cherchent par tous les moyens pour le salir et le dénigré dans la presse. Nous savons que c’est un homme sans histoire et un grand militant de notre parti, le Rdpc », explique Aboubakar Ali Gona, conseiller municipal Rdpc et membre de la section Rdpc Vina sud 1 à Ngaoundéré. Comme lui, de nombreux militants du Rdpc crient à une campagne de dénigrement contre leur camarade et élite.
Sur sa page Facebook, ils sont des milliers (43000 facebookeurs) à avoir apporté leur soutien à Alhadji Mohamadou Abbo Ousmanou. « Nous le connaissons comme un homme sans problème et incapable de faire du mal à une mouche. C’est l’œuvre des jaloux, des ennemies de notre ville.
Ils croient pouvoir décourager Alhadji Abbo, dans son combat de tous les jours, celui du développement de Ngaoundéré et l’Adamaoua », tranche Elhadji Issa Younoussa Maroua, membre titulaire du comité central du Rdpc.
Même dans les rangs des partis de l’opposition, l’acharnement contre Alhadji Mohamadou Abbo Ousmanou, le membre du bureau politique du Rdpc perçu comme des attaques sans fondement et visant tout simplement à nuire à sa personnalité.
« C’est un patrimoine pour notre ville, nous n’accepterons pas que son nom soit trainé dans la boue. Les gens qui utilisent la presse pour l’insulté et le diffamer ne connaissent pas Alhadji Abbo. C’est l’essence de l’humilité même. Il n’est pas à la recherche d’un poste électif ou de ministre. Il faut que les uns et les autres profitent plutôt de sa longue et riche expérience. Y compris vous les hommes de médias », affirme Nana Djalloh, adjoint au maire de la commune de Ngaoundéré 1er et membre du comité central de l’Undp. Les attaques par voie de presse contre Alhadji Mohamadou Abbo Ousmanou, sont perçue comme étant le travail de certains opportunistes du Rdpc à la recherche d’une notoriété. D’après plusieurs militants et habitants de la ville de Ngaoundéré, les attaques et dénigrement dans la presse ne fragiliseront pas ce patriarche de la ville de Ngaoundéré.
Un internaute de la ville de Bamenda demandait déjà aux populations de Ngaoundéré de profiter au maximum d’Alhadji Mohamadou Abbo Ousmanou, qui pour lui est un cadeau que Dieu envoyé à la ville de Ngaoundéré.
« Nous avons besoin de lui ici, à Bamenda. Parce que c’est un trésor envoyé par Dieu », a affirmé Peter Nkum, un militant du Rdpc à Bamenda.

Adolarc Lamissia

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac