Archidiocèse de Yaoundé : enquête dans le Renouveau charismatique

Le mouvement suscite encore des réticences chez certains prêtres. Il attire cependant des foules de personnes en quête de solution miracle. L??archidiocèse de Yaoundé compte 26 groupes et communautés qui constituent le renouveau charismatique aujourd??hui.
Le père Pierre Tsala Olama, responsable des groupes charismatiques dans l??archidiocèse situe

le début de ce mouvement à 1975, par Hervé De Louvencourt, un laïc de la communauté Emmanuel en France. Le père Tsala révèle que le renouveau charismatique prend corps avec la s??ur Anne Marie, basée à Sangmélima, qui partage son expérience sur le Renouveau charismatique avec la communauté de l??archidiocèse de Yaoundé. La communauté de la Colonne de feu voit le jour, et Mgr Jean Zoa demande aux prêtres d??accueillir le Renouveau charismatique dans leurs paroisses.Malgré cette reconnaissance de l??archevêque, le mouvement aura du mal à être accepté « Beaucoup de nos membres se sont retrouvés dans les commissariats. On nous traitait de fauteurs de troubles », dit Hyacinthe Fouda, fondateur du groupe de l??Immaculée Conception. Le père Tsala ne le dément pas, lui qui se souvient qu??une fois, un curé avait fermé les portes de sa chapelle pour empêcher que se déroule une séance de prière du Renouveau charismatique. « Nous avons dû prier dehors et c??est des heures après que pris de honte, il a ordonné qu??on nous ouvre les portes », dit-il. « Il y a des encore des prêtres qui sont réticents vis-à-vis du groupe. Voilà pourquoi, jusqu??ici, je ne peux pas visiter certaines paroisses dans l??archidiocèse ».En fait, s??il est de plu en plus toléré aujourd??hui, le Renouveau Charismatique reste pour certaines personnes, une mise en scène. « Je me demande si la manière dont ils prient peut leur permettre de se concentrer, parce qu e j??ai l??impression qu??il font plus de bruit qu??ils ne prient », dit Audrey Biyé, membre de la légion de Marie. Dans sa paroisse, d??ailleurs, le curé est opposé à ce mouvement. « C??est vrai que celui qui n??est pas avec nous ne peut pas comprendre ce que nous faisons. Mais Comme les apôtres du Christ, nous manifestons la présence du Saint Esprit en nous, en exprimant chacun son intention dans ses propres mots », rétorque M. Kiffa, président du renouveau charismatique dans la paroisse Saint Benoît d??Ekounou. Qui pense qu??il faut simplement sensibiliser les membres du Renouveau charismatique sur la nécessité de ne pas faire de bruits pendant leur prière. Mais au sujet de la prière en langues, il déclare : « Il faut que chacun s??adresse à son Dieu en ses propres mots », dit-il. A l??instar des autres charismatiques, M. Kifa croit en la puissance de ce groupe : « L??Esprit Saint que nous invoquons est celui que Jésus Christ a invoqué lorsqu??il est passé sur terre. Et comme le dit la Bible, c??est par cet esprit que tout a été fait », tient à préciser Michael Kiffa, qui cite des nombreux cas de délivrances et de guérison opérés par la puissance de l??Esprit de Dieu.Le groupe est présenté comme le lieu du salut pour des personnes en détresse, qui affluent tous les jours. Malheureusement, beaucoup aussi le quittent pour n??avoir pas trouvé de solution à leur problème. « Nous ne pouvons pas dire exactement combien nous sommes. Puisqu??actuellement, beaucoup de nos membres ont claqué la porte, faute de miracle. Nous devons aussi relever que, parallèlement, beaucoup nous rejoignent », déclare Michael Kiffa.
Père pierre tsala olama :  « Il faut faire la différence entre les sectes et le renouveau charismatique »
L??aumônier diocésain des mouvements charismatiques et groupes de prière invite les fidèles à la vigilance.
C??est quoi le renouveau charismatique ? Le Renouveau charismatique n??est pas une secte, il est la reconnaissance de la vie chrétienne dans la puissance du saint esprit. Le Renouveau charismatique n??est pas là pour résoudre les problèmes. Il permet aux chrétiens de vivre profondément leur foi en Jésus Christ, qui leur permet de parvenir au Père. Lorsqu??on s??abandonne à Dieu, il peut, dans sa miséricorde, résoudre des problèmes, mais les plus désespérés. Dieu accorde divers charismes aux gens. L??évêque métropolitain m??a donné le mystère de la guérison. Nous organisons des prières pour secourir les âmes en souffrance, cependant, il y a des gens qui font de cet aspect le fondement de leur groupe. Je dis ce n??est pas bon. On a des groupes de prière qui font du cultisme, du maraboutisme, qui sont tantôt chez les marabouts, tantôt à l??église, et ceux qui sont dans les sectes dans les quartiers, mais qui clament leur appartenance au Renouveau charismatique alors qu??ils incitent plutôt à la haine et à la méfiance. Il faut faire la différence entre ces sectes et le renouveau charismatique.
Comment le faire ?Il faut savoir que le Renouveau vit dans l??Eglise et en l??Eglise. Par exemple, ici à la grotte, il y a un groupe de prière qui n??a rien à voir avec la gesticulation. Il y a des pratiques telles que les attouchements, par exemple, qui doivent amener ceux qui y vont à comprendre qu??ils se sont trompés de chemin. Le Renouveau est un groupe en communion avec l??église. Il ne faut pas le calomnier, alors qu??il est positif.
On a tendance à identifier le Renouveau charismatique aux transes et au discours en langues, qu??en pensez-vous ?Les transes n??ont rien à voir avec le Renouveau charismatique. Si elles venaient à se produire dans une paroisse, le curé qui a autorisé la tenue de la veillée de prière doit être attentif et voir ce qu??il peut faire pour arrêter cette activité chez lui. Car, ce n??est pas cela qu??on appelle manifestation de l??Esprit Saint, c??est plutôt de la sorcellerie. L??Esprit Saint est un esprit de paix et de joie, il donne toutes les vertus. Lorsqu??on sent des heurts et ces frottements, ce n,??est plus l??Esprit Saint. Lorsque la guérison ne s??appuie plus sur la prière, ce n??est pas le renouveau.
On a aussi remarqué que les responsables des groupes, qui sont des bergers dans le renouveau charismatique, bénissent des sacramentaux qu??utilisent les membres??C??est de l??imposture, parce que ces bergers n??ont le pouvoir d??ordre que détiennent les prêtres, les laïcs ne sont pas des ministres ordonnés. J??insiste encore pour dire que le renouveau aide à l??approfondissement de la foi et non pour rechercher les merveilles. Moi je bénis ces sacramentaux, parce que j??ai reçu l??autorisation de l??archevêque, dans le cadre de mes charges de responsable de la mission de guérison.
Adrienne Engono, Le jour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *