Politique

André Fouda Omgba Nsi, le 1er Maire de Yaoundé, bâtisseur d’Ongola la Belle

Elu le 26 Novembre 1956, André Fouda Omgba Nsi a occupé les fonctions de Maire de la commune urbaine de plein exercice de Yaoundé jusqu’en 1967.

Fouda Omgba Nsi est né en 1906 à Djoungolo I; sa mère Philomène Anaba et son père Omgba Nsi originaire de Ebom, lui ont donné une éducation traditionnelle stricte.

André Fouda suit ses études à l’école primaire de Yaoundé puis en 1921 à l’école supérieure et en 1924 il décroche un titre de commis des postes.
Il a intégré l’administration coloniale et a été affecté aux PTT de Kribi puis Akonolinga.
En 1937 il rejoint Douala et s’engage politiquement dans la Jeucafra (Jeunesse Camerounaise Française) présidée par Paul Soppo Priso dont il devient l’adjoint.

Durant la période de guerre il s’engage comme opérateur des PTT pour la France Libre.

En 1945 après la guerre, il est affecté à Yaoundé et récompensé par De Gaulle de la médaille de la résistance française.

Lire aussi
Alternance au Cameroun : Vers l'étranglement de la démocratie ?

Le 18 Novembre 1956 ont lieu les élections municipales à Yaoundé.

André Fouda a suggéré que la commune doit être dirigée par Mvog Ada pour des raisons historiques et politiques.

Le 26 Novembre 1956, il est élu et devient le premier Maire de la commune urbaine de plein exercice de Yaoundé.

En 1967 il devient le tout premier délégué du gouvernement.

Il a également été Ministre des Affaires économiques dans le premier gouvernement d’Ahmadou Ahidjo en 1958.
André Fouda a été un grand bâtisseur de la ville de Yaoundé.

Selon ses propres mots, il voulait moderniser Yaoundé qui fut en fait son village. Ses choix parfois contreversés et ses actions ont donné un véritable essor à la ville capitale.

Au milieu des années 1970 il a élaboré le plan d’urbanisme de Yaoundé, il a mis en place la nominations des rues, des avenues et de certaines places de la capitale.

Lire aussi
Fête nationale de l’Etat unitaire : ou le point d’achoppement de la crise anglophone

Il a tracé et aménagé plusieurs quartiers dont Essos, Emombo ou Mvog-Mbi. Il a aussi imposé une couleur unifié pour les maisons en bordure de route et interdit les clôtures de plus de deux mètres.

En 1976 André Fouda a posé la première pierre du futur Hôtel de ville qui a été bati sur l’ancien site du stade de l’hippodrome.
Le batiment dont les plans ont été conçus par l’architecte français Armand Salomon, a été inauguré le 14 Octobre 1978 par le Président Ahidjo.
André Fouda Omgba est décédé le 27 Février 1980.

Son successeur a été Basile Emah, ancien Maire de Mba Nkomo depuis 1959, il a occupé la fonction de 1980 à 2001.
Dans l’ouvrage intitulé « André Fouda, Premier maire noir de la ville de Yaoundé, figure emblématique du cinquantenaire » paru en 2014 aux éditions Presse monde, l’auteur, son fils Joseph Augustin Fouda fait un récit historique et biographique d’une partie de l’histoire du Cameroun à travers son père André Fouda.

Lire aussi
Messanga Nyamding: Ce que je pense d’Equinoxe Télévision

Photo de 1940

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page