Société

Alerte : Du faux Coartem au Cameroun

Le ministre de la Santé Publique informe l’opinion publique de la circulation au Cameroun de contrefaçons et de lots potentiellement manipulés du « Coartem 20mg/120 mg, Boite de 30 fois 24 ».

Le 30 mars 2020), le LANACOME (Laboratoire National de Contrôle de Qualité des Médicaments et d’Expertise a dénoncé) dénonçait quelque chose concernant le Covid-19. Cette institution faisait savoir que de la fausse Chloroquine est en circulation sur l’ensemble du territoire camerounais. Et que la contrefaçon de ce médicament est aussi en circulation au Tchad et au Nigéria. Visiblement, il n’y’a pas que ce produit qui est contrefait.

En accord avec les laboratoires Novartis, Dr. Manaouda Malachie, ministre de la Santé Publique, a mis les camerounais au parfum ce mercredi 6 mai 2020. 237online.com a recueilli un extrait des propos de son communiqué.

Lire aussi
L'histoire tragique de l'élève de 19 ans envoyé par méchanceté à Kondengui dans l'affaire des fraudes au BAC

« Il s’agit du lot F2261 du « Coartem 20mg/120mg, comprimés, Boite de 30 fois 24 ». Les résultats des investigations menées font état de ce que : l’identification des substances actives est négative au spectrophotomètre, autrement dit, le produit ne contient aucun antipaludique ; le produit contient plutôt du sidénafil (aphrodisiaque et de la ciprofloxacine (antibiotique) ; le produit original n’est commercialisé qu’en pack de 30 pochettes et non en vrac », a déclaré le ministre.

Et de poursuivre, « Par conséquent, toute personne ayant consommé ou étant en possession dudit lot est prié de ne plus en prendre et de communiquer toute information y relative à : La direction de la pharmacie, du médicament et des laboratoires.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page